Un autre théâtre, plus brechtien (27 juillet 2022).




Matoufilou

« L'une des déchirures propres à la poésie », c'est que, « ce qui est devant moi, au moment où je le dis, il faut justement qu'il ne soit plus. Les objets soumis à l'épreuve du poème, pour pouvoir briller d'un vif éclat, doivent cesser d'être ce qu'ils sont pour devenir langage. » Avec ce paradoxe que « dans le même temps le langage les sauve et les porte à leur être. » (Fabrice Midal, Pourquoi la poésie ? L'Héritage d'Orphée, Pocket, 2010). Lisant cela, je songe également à la photo, où c'est le même principe : ce qui a été pris en photo (l'objet de la prise de vue) n'est déjà plus, est devenu langage. Et cependant c'est par ce langage qu'il existe, et qu'il prend éventuellement une existence nouvelle, devient, pour reprendre une expression désormais galvaudée, une réalité « augmentée ». Ce paradoxe confirme le cousinage (à mes yeux du moins) de la photo et de la poésie. La « déchirure » propre à la photo, c'est qu'elle ne fait exister son objet qu'en le faisant disparaître.
6 Commentaires
  1. Dans la chaleur de la nuit.
    MRVR

  2. Bjr MRVR
    Je ne comprends pas vraiment le rapport que vous faites avec le film du même nom, s’il s’agit bien du film ?
    Pour l’avoir vu il y a bien longtemps, une scène avec des insectes pris dans la lumiere ?
    Franville

  3. Franville, votre vigilance cinephilique me fait bien plaisir. En effet, quel rapport entre ces insectes et In the heat of the night (Avec Sidney Poitier) ? Et bien, je ne sais pas, ça m’est venu comme ça, comme de l’écriture automatique. Peut être parce que ces photos ont été prises de nuit et que la présence du papillon évoquait l’été, donc la chaleur ?
    MRVR

  4. Pas de référence cinématographique mais cette épeire et surtout cette écaille sont des grands classiques de la nuit. Je crois qu’ils méritaient chacune leur image …

  5. Très beau doublé!!

  6. La chaleur émet une vibration et ce soir-là c’était un peu l’effet que me faisaient l’épeire et les écailles (merci Estienne) dans leur jeu de prédation.
    Merci pour vos com.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.