Les algues parlent et les arénicoles écrivent. Ils ne se contentent pas d’avoir le même sang que nous et d’être un espoir pour la recherche, ils dessinent aussi sur le sable des arabesques en utilisant tous les alphabets du monde. A force de patience, René Péron est parvenu par exemple à photographier notre alphabet occidental moderne au complet, de A à Z. Et sans aller plus loin que la plage du Finistère près de laquelle il vit. Trop forts les arénicoles !




Matoufilou

La « déchirure » propre à la photo, c'est qu'elle ne fait exister son objet qu'en le faisant disparaître.
4 Commentaires
  1. Ma fou tu lis ?
    Merci d’avoir enrichi mes connaissances avec les arenicoles dont j’ignorais l’existence pour la bonne raison qu’ils ne m’ont jamais écrit le moindre courrier.
    Et bravo à renè pour ce travail de … fourmi !

  2. Surprenant en effet !!

  3. En matière de photo, je pense qu’il vaut mieux dépasser la “réalité augmentée” pour passer directement à la transfiguration !

  4. @ Hervé : Ma Fu Tu Li dans ce cas… MDR !
    Bon photographiquement, mon cliché n’a aucun intérêt, mais j’ai trouvé que l’histoire était belle. Et je vais regarder désormais les arénicoles avec un autre œil.
    Merci à vous.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *