Estienne

Apprenti en argentique avec ses labos rouges aux odeurs lourdes de leurs soupes chimiques avant d'évoluer vers le numérique et ses MégaOctets électroniques impalpables et inodores, depuis 50 ans mais toujours Photographe Amateur
5 Commentaires
  1. Là, j’ai un peu de mal à cerner le sujet.

  2. La grosse souche fait un peu tourelle de char explosé au bord du chemin et donc je dérape de ce qu’il y a à voir

  3. Il me semble que le sujet ressort assez bien et qu’il correspond au titre. Cette blancheur éclatante du givre marque bien l’image mais ce n’est que mon ressenti … 🙂

  4. C’était peut être le moment où il aurait fallu disposer de ce fameux objectif macro ?

  5. je rejoins Jean Fraipont , la grosse souche me gêne aussi.
    J’aime le premier plan délicat et la clôture qui , sans la grosse souche , ferait le lien avec la forêt et ces cimes qui découpent le ciel dans la brume qui se lève.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.