Franck Shinobi est un groupe belge, faisant partie du collectif Honest House.  Cette photo a été prise lors d’un mini-festival assez dément sur Namur (Belgique).




frederic.brichau

Amateur et autodidacte de puis plusieurs années, ce sont les concerts qui m'ont amené progressivement à la photographie. Aujourd'hui, je combine ces deux passions mais essaie aussi d'autres photos que celles prises lors des concerts.
15 Commentaires
  1. j’aime beaucoup.. l’homme , comme l’instrument, sont: et une harmonie, et une double partition..
    tres tres beau cadrage 😉

  2. Quelle puissance dans ce portrait! Le noir et blanc est sublime, la force de la passion de la musique se ressent! D’accord avec Flo g, c’est aussi un très beau cadrage!

  3. Il y a de l’idée dans ce cadrage mais aussi des limites : un nez prédominant a hauteur d’oeil, deux mains coupées (une seule aurait suffit ?), une zone clair au niveau de la lanière avec des feuilles (?), petites imperfections accentuées par la lumière “studio”. Malgré tout, en effet, de l’inspiration musicale se dégage et nous porte …

  4. je pense que si on voyait les mains, notre interêt se déporterait un peu trop sur l’instrument de musique.. et je n’ai pas l’impression que ce soit l’envie du photographe, ici.
    les fleurs.. ? c’est un imprimé sur le T-shirt ?
    j’aurais bien envie de les supprimer.. 😉

  5. Le cadrage est osé et original mais ça ne fonctionne pas trop pour moi.
    Le gros contraste et les mains coupées, ça ne me sied pas vraiment.
    D’ailleurs, le problème des mains coupées, c’est qu’elles le sont partiellement, ce n’est pas assez pour être assumé : en les coupant vraiment à hauteur du poignet, ça aurait peut-être mieux marché.

  6. Je vous remercie pour ces remarques fort instructives.
    Si je puis me permettre de déjà intervenir sur ce qui a été dit :
    Personnellement, après coups, je me posais la question de la main en bas qui était non visible. Je pense qu’elle devrait l’être effectivement et vos remarques me confortent dans cet avis.
    La main du manche par contre, j’assume sa place et sa “discrétion”. De même pour l’instrument que je n’ai pas voulu mettre trop en évidence mais suffisamment pour qu’on sache de quel instrument le musicien joue.
    Concernant l’imprimé sur le t-shirt, ce n’est pas dans mes habitudes de faire disparaître des éléments de la photo et encore moins des photos de concert. Ce qui me plait justement dans ces photos, c’est de saisir un instant vif, très spontané qu’on ne peut organiser (en comparaison au studio). C’est d’essayer de trouver, sur des sujets pour lesquels on n’ a pas de contrôle, dans un espace où on n’est pas si libre de se déplacer que ça et avec des lumières capricieuses, l’angle, le point de vue, la construction, le moment, l’expression… Alors, si c’est pour faire apparaitre ou disparaitre après coups des élements (même disgracieux), j’aurais l’impression d’avoir perdu une partie du plaisir de l’instant. C’est aussi ce qui me motive à m’essayer à d’autres photos, trouver d’autres plaisirs dans d’autres approches et fonctionnement.
    Enfin, c’est mon avis.
    Vos avis m’intéressent évidemment. A ce sujet ou d’autres. C’est pour ça que je passe par ici, c’est ce que je suis venu chercher sur ce site.

  7. faire disparaitre des éléments, pour donner du punch à une photo, pour exprimer une idée.. pourquoi pas ? quelqu’en soit le thème..
    on a tous une idée derriere la tête en prenant une photo, et le but, justement, c’est de faire en sorte que celui qui regarde capte cette idée.. le reste.. supprimer, obscurcir, ou le contraire: mais où est le problème ? vous dormez mieux ? vous vous sentez honnête ?
    L’instant dont vous parlez, peut surgir, justement, apres quelques rectifications, modifications.. et alors ?
    PhilippeIphotofloue rappelait, je ne sais plus où que les ciels de G le Gray que nous admirons tous, et devant lesquels on passerait des heures, sont des ciels transposés d’une photo à l’autre.. Et alors ? l’important c’est ce qu’il nous montre.. peu importe de savoir quelle est la cuisine elaborée dans les coulisses !! 😉

  8. Ca fait réfléchir.
    Ca me fait aussi penser au grand débat de savoir si la fin justifie les moyens.
    Je n’ai pas une idée arrêtée sur la question. Je ne la rejette d’ailleurs pas, dans d’autres contextes. Ce n’est pas un souci d’honnêteté. En ce qui me concerne, je pense que la relation entre la photo et le concert, est une addition de deux passions, dont une est plus récente (la photo). Je suis impliqué et actif dans le milieu rock et concert, la photo a été et est encore une manière supplémentaire de m’y impliquer. Je crois que ce besoin de mettre des limites dans mon interprétation photographique de l’instant tient à cette implication. Je vais comparer à la chronique d’un disque. Avec des mots, on parle d’une musique, d’une succession de notes, accords etc. L’exercice est difficile. Il est d’autant plus difficile que la rédaction se doit de dire, décrire, exprimer ce qu’il en est et par conséquent de s’appuyer sur une objectivité. Pourtant, la sunjectivité n’es pas exclue dans le propos, dans l’écrit et son analyse. En photographiant (et c’est une démarche personnelle, non une croisade à propos des modifications), je me sens dans cette même démarche. Un besoin de retranscrire ce que je vois et ressens durant le concert. Par la musique, le plaisir, les lumières etc… Ajouter ou supprimer des éléments, me donnerait l’impression de modifier le contenu d’un disque dont j’essaie d’écrire sa chronique. Je sais pas si je me fais comprendre ?

  9. j’ai tres bien compris.. le tout est de vous sentir bien dans ce que vous voulez nous montrez..
    De cadrer, déjà, est une interprétation… alors tout le reste.. 😉

  10. Je ne suis pas pour supprimer ces fleurs, elles apportent un ancrage visuel en liant le manche et le strap qui sinon seraient un peu étrange. Pas non plus pour faire apparaître la main en bas : sans la main, le bras forme une courbe en écho à celle de la guitare. Donc pour moi, très bien, changez rien !

  11. c’est vrai, philippe, en regardant à nouveau, et un peu plus longuement, je penche vers ton avis 😉

  12. J’ai aussi fait beaucoup de photos de concert et j’avais “supprimer” un pied de micro d’une photo pour voir et, outre que je ne suis pas un as de photoshop, il est apparu un déséquilibre sur la photo, du à l’absence de ce pied…
    Mais, j’avoue que les fleurs sur le tee-shirt sont un élément important de cet image et je ne vois pas vraiment de gain à les faire disparaitre.
    Pour la main droite, je la couperais un peu plus haut. Pour la main gauche, je la ferais apparaitre un peu plus, quitte à mettre la basse plus présente.
    Ce ne sont que mes suggestions… J’ai peut-être tord et je m’en réserve d’ailleurs le droit !!! 😉

  13. Ma remarque initiale sur les mains, le tee shirt et le nez était faite pour faire réagir et cela a fonctionné !
    Reste le doute sur la main du bas qui sort le regard de l’image. Plus présente, peut être rejoint-elle la basse ?

  14. Pas trop fan du cadrage, très fan de l'”inspiration” du bassiste. 😉

  15. J’aime beaucoup ce visage, pris sous cet angle et qui émerge du noir. En revanche, la guitare n’est pas du tout dans le ton de l’image (même si on en a besoin pour comprendre de quoi il s’agit).

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.