L’amour ne se conclut pas, comme un marché. L’amour, c’est un oiseau. Imprévisible, fantasque. Fragile aussi, et périssable. Et cet oiseau, pourtant, d’un seul battement d’ailes, allège nos existences de tout le poids de l’absurdité.




lestatjon

Je ne veux pas me définir dans un style ou une technique particulière, car ce qui m’intéresse dans la photographie c’est la faculté qu’elle peut avoir de figer un instant de la vie et de transcender une réalité morne et banale en une image éternellement magnifiée.
6 Commentaires
  1. Bien vu, mais le tirage ne rend pas justice à l’image. C’est un peu mou tant dans les tonalités que dans la netteté, dommage.

  2. idem philippe..

  3. Oui je sais bien, malheureusement, ce cliché (dont j’apprécie plus l’ambiance que le rendu) date de l’époque où je n’avais qu’un petit compact et malgré tous les arrangements que j’ai pu faire, je n’ai jamais réussi à combler les trop nombreux manques.

    Merci pour vos commentaires en tout cas, à bientôt !

  4. C’est assez facile pourtant en passant par la version numérique. Je vous envoie une retouche rapide par mail.

  5. Comme Philippe … très facile à améliorer.

  6. Ok, d’accord avec vous, j’ai été un peu frileux sur le “craquant” de l’image ainsi que sur l’exposition.

    Je ne voulais pas rendre le premier plan trop “granuleux” ni cramer excessivement le fond.

    Merci à Philippe en tout cas, pour son commentaire et sa retouche constructive.

    “Pour progresser, il ne suffit pas de vouloir agir, il faut d’abord savoir dans quel sens agir.” 😉

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.