Jean Fraipont

« Il s'agit de trouver quelque chose d'intéressant dans un endroit ordinaire... Cela n'a pas grand-chose à voir avec les choses que vous voyez, mais cela a tout à voir avec la façon dont vous les voyez. » Elliott ERWITT
11 Commentaires
  1. Printemps, mais austère ?

  2. Une influence quaker ?

  3. @Monsieur HR : excellente observation de cette maison des années 30 au bord ouest de Washington Square à NY.

  4. Mais d’où venait cette lumière ?

  5. Enquête très minutieuse! 😉 D’un reflet sur une fenêtre en face.

  6. Sujet austère mais beau rendu.

  7. Vraiment une très belle lumière sur ces narcisses .Pour moi pas austère , j’ai une vision plus poétique qui se rapproche même du romantisme , avec cette lumière qui se rapproche de certaines lumières de Caspar David Friedrich.

  8. Oui, ici, la lumière fait tout : très bien saisi et comme d’habitude un cadrage au millimètre !

  9. Ce n’était pas négatif, Henri.
    Je ne vais pas me moquer de l’exubérance huguenote, je l’ai beaucoup fréquentée et y suis très attaché, mais à défaut d’austérité il y a tout de même une forme de contention jusque dans les joies les plus radieuses.
    Et c’est peut-être pour cela que j’aime tant Bach ou Bobin, qui intériorisent la joie : “Pendant plusieurs dizaines d’années, je n’ai eu qu’une meurtrière pour voir la vie : un rectangle ouvert sur le ciel pur. Ma vue s’est faite à cette exiguïté : j’appris à trouver dans le vol aigu d’une hirondelle ou dans l’interminable dérive d’un nuage les nourritures nécessaires à ma joie.” (Prisonnier au berceau, Mercure de France, 2005)
    C’est de cette austérité radieuse dont il est question ici.

  10. Lumière parcimonieuse peut-être, mais pleine de promesses. Très belle image d’attente, d’espoir et de contemplation.

  11. Une certaine austérité, joie retenue, romantisme (allemand), contemplation,…
    Merci d’avoir vu tout cela !!

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.