Un peu de vie et de chaleur pour compenser le refroidissement climatique en cours (dixit Mr. Tweet)…

Ceci encore : Spyke a remis hier en avant deux photos d’Eric Boumard-Charrier que je n’avais pas vues à l’époque et que je trouve très jolies. Particulièrement La Roche du bien (ici), qui est d’un érotisme consenti et serein que j’aime beaucoup.

La photo que je présente ci-dessus n’a rien à voir quant à la facture, mais je la leur dédicace à tous deux.




Matoufilou

J'ai perdu le goût de la photo avec la fin de l'argentique. Puis, par le biais de Freddy Rapin (merci Freddy !), j'ai découvert LVEG, son collectif de passionnés, avec leurs tâtonnements, leurs ratages, leurs prises de bec parfois, avec aussi leurs réussites et souvent leurs merveilles. Je suis d'abord resté paralysé, commenter me suffisait, mais ça y est, c'est reparti, et j'espère m'amuser longtemps comme cet été, à goûter de nouveau au plaisir de ce qui se raconte à travers une image. Et le numérique finalement c'est très plaisant, on peut refaire sa photo à l'infini. L'histoire souvent s'impose après la prise de vue, dans le travail de tri qui s'opère au milieu d'une masse de clichés. C'est là souvent qu'une histoire s'amorce, qu'une photo prend son sens et qu'elle acquiert à mes yeux son importance. Mon aventure ici débute comme presque rien, modestement, par des scènes de vacances en famille. Il n'y a pas grand-chose à photographier. C'est comme une page blanche. C'est l'occasion de me tester en douceur, sans ambition et sans enjeu, pour voir où ça mène…
7 Commentaires
  1. Superbe photo de flou délicieusement érotique sur une des phases du vêtir de ces dames. J’en suis toujours un spectateur assidu ! J’aurai juste assombri le coin supérieur droit pour retrouver l’ombre qui enveloppe la partie basse

  2. Le parti pris ici, c’était aucune retouche. Garanti 100% naturel !
    le flou, en haut à droite, qu’on doit au mouvement du bras gauche, me semble participer de cet ensemble aérien et fugitif.

  3. Belle douceur du grain.

  4. Un très beau travail !

  5. Sensuel et plein de naturel… et d’accord pour ne pas faire de retouche ici.

  6. J’aime beaucoup la partie basse, moins le haut qui est un peu trop confus à mon goût. Comme l’intention était d’illustrer le mouvement, ma remarque est un peu bête…

  7. Est-ce le sujet qui bouge ou le regard du photographe qui ne parvient pas à se fixer ?
    Les deux mon capitaine, la captation d’un geste très fugitif produisant un trouble érotique, donc une confusion du regard.
    Merci à tous.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.