Estienne

Apprenti en argentique avec ses labos rouges aux odeurs lourdes de leurs soupes chimiques avant d'évoluer vers le numérique et ses MégaOctets électroniques impalpables et inodores, depuis 50 ans mais toujours Photographe Amateur
8 Commentaires
  1. Ah oui là on retrouve l’atmosphère de tes sous bois avec ce beau traitement au noirs profonds et cette lumière.Ici le titre prend tout son sens ,avec ces souches comme un pas japonais qui nous emmène vers la profondeur de cette forêt.

  2. “les pas japonais” : j’aime assez bien l’image qui correspond d’ailleurs très bien !

  3. Une ombre dense aussi attirante que peut l’être la trouée de lumière dans la photo d’Henri un peu en arrière. Les pas japonais y mènent…

  4. Les rescapés de la coupe sont comme au garde à vous dans ce superbe noir , en attendant peut-être leur tour.

  5. Gagnoule exprime parfaitement ce que cette photo m’inspire.

  6. Pour un Petit Poucet précautionneux.

  7. Bien vu.
    Le cadrage, c’est “l’art de couper” disais-tu ?

  8. @ Matou : je maintiens : à la coupe comme à la guerre !
    Merci de m’avoir suivi sur ce pas japonais et de vos commentaires !

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.