Pierre Grave

Passionné de photo depuis de très nombreuses années J’ai une prédilection pour la pureté dépouillée du noir et blanc. Il m’arrive encore d’exposer et de scanner une pellicule argentique avec beaucoup de plaisir mais je pratique désormais essentiellement le numérique avec des appareils hybrides. Mes suets de prédilection sont les paysages de mon jura d’adoption mais j’aime aussi, en ville, pratiquer la photo de rue. Les salles et terrasses, les portes et fenêtres ou les concerts de jazz font aussi partie de mes sujets favoris. Pour moi la photo est un moyen de mémoriser l’instant, d’écrire par l’image, pour tout dire, de manière immodeste et utopique, de laisser derrière moi une petite trace de ma personne.
8 Commentaires
  1. Ce qui me frappe, c’est sa solitude.

  2. Trois points : d’abord, la sensation que l’horizon est incliné ; ensuite le même horizon pour moi trop centré ; et au final, cet arbre isolé bien placé au tiers droit, seul mais ne rompt pas … Selon moi, un recadrage pour améliorer l’image.

  3. Comme un épouvantail qui aurait subi les assauts d’une tempête… Je trouve l’accentuation du premier plan un peu trop poussée.
    @ Estienne: en montagne l’horizon n’est pas toujours…horizontal!

  4. Bonne année à tous
    Comme Estienne c’est le problème de l’horizontalité qui me gêne…..même à distance du réveillon

  5. Il y a un côté post-apocalyptique effrayant dans cette vue… Tout est cramé !
    Comme scène de genre, c’est réussi. Tout est mort, sauf lui.

  6. Voici une nouvelle version tenant compte de vos critiques.
    Cordialement

  7. A mon sens, tout de suite bien meilleur !

  8. Dommage de ne pas avoir laissé visible la première version.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.