GBertrand

Susan Sontag : "Une photographie passe pour une preuve irrécusable qu'un événement donné s'est bien produit."
13 Commentaires
  1. Pour les détails, l’image sera visible dimanche 28 octobre (excusez la pub !) au Musée des Sables d’Olonne.
    Dans le cadre de Belles images, Belles pages où l’on m’invite.
    Aussi, si vous passez par là…

  2. Rien de cassé ?

  3. Il faut poser la question à Darwin, en haut de l’image, qui s’y connaît en ruptures et autres accidents divers.

  4. Bonjour,

    Une lecture qui viendrait en contrechamp de “La promenade du soir”, signant ainsi la fin tragique d’une histoire…

  5. Si on s’en tient aux images publiées ici récemment, on ne peut que remarquer la présence récurrente de l’escalier (4 sur 6) souvent dans une ambiance en clair-obscur et souvent en plongée… un univers ou s’immiscent des créatures plus ou moins mythiques qui déréalisent ces décors qui pourraient être familiers. Sur celle-ci j’avais identifié Darwin mais le personnage au bas de l’escalier ???
    En tous cas des images passionnantes qui nous ouvrent à votre imaginaire mais ouvrent aussi des portes dans le nôtre. Le format lveg est frustrant, j’espère avoir l’occasion de voir un jour des tirages de ces travaux…

  6. Dans mes autres séries JLB, on m’a souvent fait constater mon goût pour la plongée (au sens cinématographique du terme, s’entend !).
    A analyser. Même si j’ai une petite idée sur la question.

  7. Quant au petit “personnage”, à cette sortie du Muséum national d’histoire naturelle, section paléontologie, il émerge littéralement d’un bocal photographié à l’intérieur.
    On aurait pu donc titrer aussi, connaissant l’histoire: une petite fugue (dansante, ou pas !)…

  8. Adèle Blanc-sec n’est pas loin !

  9. Impressions fugitives, fragmentaires, où la mort rôde en pays conquis.

  10. Je regrette de ne pas avoir un écran plus grand, nombre de détails m’échappent et c’est dans ces détails que se niche le diable … qui me semble bien présent dans cette série.
    PS Revu cette semaine à la télé La fiancée de Frankenstein.

  11. Ah “Midi Minuit”…

  12. Un squelette qui hurle à la lune !
    Composition très expressionniste pour une image très littéraire.

  13. Je m’étais habitué aux petites touches de couleur : elles font presque défaut ici. Mais ce mouvement tournant général est très bien fait. Encore une très jolie vue.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.