Matoufilou

J'ai perdu le goût de la photo avec la fin de l'argentique. Puis, par le biais de Freddy Rapin (merci Freddy !), j'ai découvert LVEG, son collectif de passionnés, avec leurs tâtonnements, leurs ratages, leurs prises de bec parfois, avec aussi leurs réussites et souvent leurs merveilles. Je suis d'abord resté paralysé, commenter me suffisait, mais ça y est, c'est reparti, et j'espère m'amuser longtemps comme cet été, à goûter de nouveau au plaisir de ce qui se raconte à travers une image. Et le numérique finalement c'est très plaisant, on peut refaire sa photo à l'infini. L'histoire souvent s'impose après la prise de vue, dans le travail de tri qui s'opère au milieu d'une masse de clichés. C'est là souvent qu'une histoire s'amorce, qu'une photo prend son sens et qu'elle acquiert à mes yeux son importance. Mon aventure ici débute comme presque rien, modestement, par des scènes de vacances en famille. Il n'y a pas grand-chose à photographier. C'est comme une page blanche. C'est l'occasion de me tester en douceur, sans ambition et sans enjeu, pour voir où ça mène…
8 Commentaires
  1. J’aime beaucoup ses perspectives depuis le sol mais j’ai l’habitude de redresser un peu l’appareil pour éviter de cadrer le sol trop près et donc complètement flou. Ici, en plus, on gagnerait un peu de voûte et c’est un choix qui me semble meilleur … Autrement une belle ambiance avec ses ombres juste assez denses sur la gauche et cette lumière éblouissante sur la droite et les petits personnages pour faire vivre l’image !

  2. Pour le sol, ton observation est juste. Je ne souviens plus des circonstances de la prise de vue, mais il est probable que la prise l’a été au débotté (l’endroit est très fréquenté), d’où probablement cette approximation dans le rapport entre sol et voûte.
    Reste cette ambiance, qui fait le principal ici. Merci Estienne.

  3. Le point de vue augmente la grandeur de l’espace. Bien vu !

  4. Merci Jean.

  5. Moi, j’aime bien ce premier plan, avec ses pavés faits de bonnes intentions qui pourraient nous emmener en enfer ?

  6. Assez d’accord avec Estienne pour le cadrage, sinon on a un peu l’impression de ramper.

  7. La tentation du basilic !
    On s’attendrait presque à le voir sortir d’un mur dans un endroit comme celui-ci…

  8. Et merci pour vos commentaires.
    Monsieur HR, j’ai un peu pensé au carrelage de ton récent Autre passage en choisissant cette vue-ci.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.