… et dans le Samson de la cathédrale de Gaudì, j’ai vu Puigdemont.




Matoufilou

J'ai perdu le goût de la photo avec la fin de l'argentique. Puis, par le biais de Freddy Rapin (merci Freddy !), j'ai découvert LVEG, son collectif de passionnés, avec leurs tâtonnements, leurs ratages, leurs prises de bec parfois, avec aussi leurs réussites et souvent leurs merveilles. Je suis d'abord resté paralysé, commenter me suffisait, mais ça y est, c'est reparti, et j'espère m'amuser longtemps comme cet été, à goûter de nouveau au plaisir de ce qui se raconte à travers une image. Et le numérique finalement c'est très plaisant, on peut refaire sa photo à l'infini. L'histoire souvent s'impose après la prise de vue, dans le travail de tri qui s'opère au milieu d'une masse de clichés. C'est là souvent qu'une histoire s'amorce, qu'une photo prend son sens et qu'elle acquiert à mes yeux son importance. Mon aventure ici débute comme presque rien, modestement, par des scènes de vacances en famille. Il n'y a pas grand-chose à photographier. C'est comme une page blanche. C'est l'occasion de me tester en douceur, sans ambition et sans enjeu, pour voir où ça mène…
13 Commentaires
  1. Je n’avais pas reconnu l’indépendantiste mais il y a de cela. Barcelone est une ville où Gaudi a laissé une trace extraordinaire que ce soit bien sûr avec la Sagrada Familia mais aussi la casa Batllo. Une rencontre intéressante ! La lumière met bien en valeur le relief des sculptures et le carré est très bien construit avec les 2 éléments.

  2. Belle construction ! De la matière, de l’ombre, de la lumière, du carré, du rond, des lignes, des chiffres, des lettres ! Énormément d’informations dans ce petit carré que l’on découvre progressivement avec bien entendu les statues en chefs d’orchestre. J’aime !

  3. Waouuuh, merci à tous les deux !

  4. Et un carré magique dans le carré !

  5. … le côté ésotérique de Gaudi.

  6. Bonjour,

    Perso, je trouve que ce carré manque de “respiration”… Les personnages semblent engoncés dans un cadre trop petit…

  7. @ jmlg. J’ai préféré ici la transpiration à la respiration. La forte énergie concentrée cherche à sortir du cadre. C’est un enfermement. Mais, attention, la colonne en haut commence à bouger. Ce personnage est un passeur. La libération n’est pas loin.

  8. Kitschissime Gaudi!
    Cette Sagrada Familia me fait horreur et ta photo me semble souligner cette impression…

  9. Bien que ce ne soit pas le sujet ici, beaucoup à dire sur la Sagrada. Mon discours a évolué avec le temps. Ma dernière visite a été l’occasion de découvrir une lumière intérieure qui m’a laissé bouche bée, littéralement.

  10. @ Matoufilou : Je suis comme toi ! Ma visite, l’année passée, je l’avais réservé en tenant compte de l’orientation du soleil et donc vers 16h. Des flots de lumière entraient par les vitraux de l’ouest inondant ce vaisseau de pierre fantastique : une émotion et un vertige extraordinaires ! Je ne suis pas un spécialiste de l’architecture mais cette émotion me restera longtemps gravée dans le cœur … En complément, la visite de la Casa Batllo : on ne sait pas où donnait des yeux … J’ai mis ici sur LEVG quelques images de cette visite à Barcelone …

  11. @ Estienne, oui je me souviens avec joie de la façade intérieure du Barri Gotic, ainsi que de cette jolie photo des colonnades du parc Guëll… Je vais rechercher tes vues de la Casa Battlo.
    Merci à toi pour ces émotions partagées.

  12. @ Estienne, je n’avais pas fait le lien avec la Casa Batllo. J’ai vu effectivement certaines de ces photos, et ai même tenté d’en commenter en vain (l’épure de l’escalier notamment est magnifique).

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.