Nous sommes arrivés un soir en royaume d’Espagne, il y a bientôt un an, et le lendemain, au réveil, puis pendant quelques jours, avons été en république de Catalogne… Un bout d’histoire vécu en direct !




Matoufilou

J'ai perdu le goût de la photo avec la fin de l'argentique. Puis, par le biais de Freddy Rapin (merci Freddy !), j'ai découvert LVEG, son collectif de passionnés, avec leurs tâtonnements, leurs ratages, leurs prises de bec parfois, avec aussi leurs réussites et souvent leurs merveilles. Je suis d'abord resté paralysé, commenter me suffisait, mais ça y est, c'est reparti, et j'espère m'amuser longtemps comme cet été, à goûter de nouveau au plaisir de ce qui se raconte à travers une image. Et le numérique finalement c'est très plaisant, on peut refaire sa photo à l'infini. L'histoire souvent s'impose après la prise de vue, dans le travail de tri qui s'opère au milieu d'une masse de clichés. C'est là souvent qu'une histoire s'amorce, qu'une photo prend son sens et qu'elle acquiert à mes yeux son importance. Mon aventure ici débute comme presque rien, modestement, par des scènes de vacances en famille. Il n'y a pas grand-chose à photographier. C'est comme une page blanche. C'est l'occasion de me tester en douceur, sans ambition et sans enjeu, pour voir où ça mène…
11 Commentaires
  1. Le personnage de dos à droite et le drapeau étendu gâchent un peu l’ambiance et le recadrage n’est pas simple …

  2. La photo à vocation documentaire est intéressante, le personnage de dos ne me dérange pas puisqu’il ramène sur le guitariste et le message qui explicite bien le sujet (J’aurais peut-être fait péter 😀 le bout de main dans l’angle en bas à droite). Par contre d’accord avec Estienne pour le drapeau.

  3. Merci Estienne et Mathias pour votre regard affuté.
    L’hurluberlu qui chante “L’Estaca” en direct devant les télés du monde entier m’a beaucoup plu.
    Le bout de main dans l’angle droit me gêne également mais le supprimer oblige à resserrer le carré et on perd définitivement l’étoile catalane du drapeau.
    Pour ce qui est de ce dernier, il participe à mes yeux du côté bouillonnant de la scène, qu’objectifs et caméras s’efforcent avec difficulté de saisir (il y en avait une centaine ce jour-là devant l’ajuntament de Barcelona).

  4. On a envie d’en voir d’autres.
    Visa pour l’image à Perpignan a refusé de faire une expo sur ces événements de qui a déclenché une furieuse polémique.
    LVEG fait mieux !

  5. Bonjour,

    Afin d’éviter un recadrage, une petite opération de retouche qui prend 10 secondes sous Adaube : sélectionner “Outil Rectangle”, tracer la limite extérieure de la main, puis “clic droit”, “Remplir”, “Contenu pris en compte”, “Mode normal”, “Opacité 100 %”… Le cas échéant, utiliser “Outil Correcteur Localisé” pour gommer les imperfections…

  6. C’est un sujet sensible pour Perpinyà depuis longtemps…
    J’ai plusieurs clichés sur ces quelques jours historiques, mais on ne va pas non plus refaire Visa pour l’image sur LVEG.
    J’ai un détournement en prévision également, qui je l’espère n’amusera pas que moi…
    Merci HR.

  7. Merci JMLG, fait.
    Par contre, j’ai bêtement perdu au passage la version originale.

  8. Beaucoup mieux sans cette main parasite! ???

  9. Merci Mathias, je trouve aussi.

  10. Bonjour,

    Ah oui, c’est ballot…

    S’il n’a été procédé à aucun nettoyage de l’ordi ni déplacement des fichiers, aller voir du côté de “Fichier”, puis “Ouvrir les fichiers récents”… L’original est peut-être dans la liste…

  11. A la seule condition d’avoir dupliqué l’arrière-plan avant de retoucher l’image…

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.