Matoufilou

J'ai perdu le goût de la photo avec la fin de l'argentique. Puis, par le biais de Freddy Rapin (merci Freddy !), j'ai découvert LVEG, son collectif de passionnés, avec leurs tâtonnements, leurs ratages, leurs prises de bec parfois, avec aussi leurs réussites et souvent leurs merveilles. Je suis d'abord resté paralysé, commenter me suffisait, mais ça y est, c'est reparti, et j'espère m'amuser longtemps comme cet été, à goûter de nouveau au plaisir de ce qui se raconte à travers une image. Et le numérique finalement c'est très plaisant, on peut refaire sa photo à l'infini. L'histoire souvent s'impose après la prise de vue, dans le travail de tri qui s'opère au milieu d'une masse de clichés. C'est là souvent qu'une histoire s'amorce, qu'une photo prend son sens et qu'elle acquiert à mes yeux son importance. Mon aventure ici débute comme presque rien, modestement, par des scènes de vacances en famille. Il n'y a pas grand-chose à photographier. C'est comme une page blanche. C'est l'occasion de me tester en douceur, sans ambition et sans enjeu, pour voir où ça mène…
24 Commentaires
  1. Je suis également souvent attiré par ces passages étroits où les enfants semblent prendre du plaisir à courir.

  2. Merci HR, pas trop gêné par le contraste un peu dur ? J’ai hésité avec une version plus soft, mais qui à mes yeux rendait moins bien…
    La dureté du contraste me semblait renforcer un sentiment d’étrangeté qui avait du sens ici.

  3. Non, le contraste est bien, j’aurai si je peux me permettre en plus vignetté pour ramener le regard vers le petit garçon. En effet mon regard est attiré par le mur clair à droite. Ce qui en plus aurai permis de mettre le personnage du fond un peu plus dans l’ombre et du coup renforcer le sentiment d’étrangeté que tu souhaitais amener. Qu’en penses-tu ?

  4. Je n’ai pas l’original ici, mais je vais tenter l’aventure à la maison ce soir. Merci Mathias.

  5. Pour moi, au départ une image trop lumineuse où les enfants ne sont qu’un élément du décor. Le contraste ne me dérange pas mais je souscris à l’avis de Mathias sur le vignettage …

  6. Je ne suis pas un spécialiste de Photoshop et j’avoue ne pas être parvenu à assombrir les bords pour focaliser la lumière sur le garçon. Les résultats obtenus ne m’ont pas satisfait. Axe de travail à creuser.
    Et M. HR, je veux bien la procédure pour faire apparaître une version bis sous la photo d’origine.
    @ Mathias, Estienne, merci à vous pour ces conseils techniques.

  7. Vignettage sous Photoshop : voilà comment je m’y prends (mais il y a peut-être des procédures plus faciles).
    D’abord dupliquez le calque de l’image avec Ctrl+J ; puis on met ce calque en mode de fusion “produit” ; puis sur ce calque on crée une sélection avec l’outil ovale avec une bordure très floue (en fonction de la taille de l’image, 50 à 200 pixels) et on efface la sélection avec “retour arrière” (la touche au dessus de “entré” symbolisée par une flèche vers la gauche) ; ensuite on module l’effet en jouant sur la transparence de ce calque avec le curseur près du mode de fusion. On peut aussi passer par un masque de fusion sur le calque 1 et peindre le masque de façon à être beaucoup plus précis sur les zones que l’on veut vignetter. Ne pas oublier de fusionner les calques à la fin des opérations pour revenir en fichier “normal” jpg !

  8. C’est encore obscur, mais je vais suivre la procédure pas à pas et on verra bien. Grand merci en tout cas.

  9. Bonjour,

    Et avec la procédure Ctrl+stop+encore, ça fait quoi ?

    Il y a beaucoup plus parlant pour ceux qui ont une version d’Adaube qui le permet… Aller à “Filtre”, puis “Filtre Camera Raw”… Une fois ouvert, cliquer sur la fonction “fx”… C’est tout bien expliqué…

    Et que voilà…

  10. Belle ambiance et ok pour moi pour le contraste !

  11. Sur la page, cliquer sur Modifier

    On arrive sur une nouvelle page
    – cliquer sur Ajouter 1 média
    – cliquer sur Téléverser des fichiers
    – cliquer sur Choisit des fichiers
    – une fois le fichier choisi, cliquer sur sur Insérer dans la page, puis Mettre à jour
    J’espère ne rien avoir oublié

  12. Photoshop c’est quand même compliqué. Avec LR il suffit d’utiliser le bouton de vignettage !

  13. Merci M. HR pour l’insertion, ça marche !
    Et pour le vignettage, je me suis tout simplement laissé guider par Adobe Photoshop Eléments 10 (Effets de l’objectif / Profondeur de champ). Tout simple et super efficace !
    Merci chers contributeurs, je vais progresser à toute allure, grâce à vous.

  14. Je ne sais sur “PS Eléments 10” mais il est important de surveiller les paramètres du vignettage pour bien l’adapter à son sujet, ni trop envahissant ni trop fort (ou faible) … 🙂

  15. Je pense d’autre part que tu ne redémarre pas de la même photo car la seconde version est à la fois plus claire et vignettée alors que, à mon avis, il faudrait repartir de la version 1 et la vignetter pour un résultat plus intéressant …

  16. La seconde version est celle du dessous. Moins contrastée, moins lumineuse et vignettée. La version d’origine est restée en tête de gondole (je n’ai pas fait attention à inverser les deux vues).
    Pour PS Eléments 10, j’ai trouvé encore plus simple (et appliqué pour “Serment d’amour”), en allant sur Guidée (en haut à droite), puis Effet appareil photo lomo, puis vignetage.

  17. Ce qui m’intéresse dans cette photo de famille c’est le passage, étroit , fermé, avec cette impression que le minéral et le végétal se confondent dans cette obturation.

  18. D’accord avec Monsieur HR, sur LR tu as même le filtre dégradé qui permet de travailler par zone 😉
    @Matoufilou avec plaisir 😉
    @Monsieur HR merci pour la procédure, je le ferais la prochaine fois si dilemme il y a 🙂

  19. Vignettage : ici, le problème résidait en le mur de droite, donc pourquoi aller vignetter ? Donc, d’abord équilibrer plus ou moins les deux murs, puis éclaircir les jambes de la jeune fille pour que l’on la voie avancer, puis se demander si la photo gagnerait à ce que certains coins soient assombris… Voir systématiquement les coins fortement assombris est lassant à mon avis.
    Bon, sinon, avec photoshop on peut créer un masque de réglage, assombrir, puis utiliser l’outil “dégradé” sous sa forme circulaire. Ou mieux sélectionner une grosse patate centrale avec un contour progressif très élevé, intervertir la sélection et introduire un masque de réglage. Peaufiner au pinceau !!!

  20. C’est l’avantage et l’inconvénient de ces outils numériques ultra-performants : on peut prétendre à la perfection ! Est-ce un bien ?
    Maintenant, je suis intéressé pour progresser et vais essayer de suivre tes conseils à partir de la photo originale…
    Et grand merci pour ce regard pointu !

  21. Un non-initié passant sur cette page pourrait imaginer que la photo c’est vraiment très compliqué! 🙂

  22. Mais n’est-ce pas la vraie plus-value de LVEG que de permettre de tels échanges, constructifs, permettant de progresser ?
    Le dialogue est parfois pointu, mais on prend ce qu’on veut, ou (c’est mon cas) ce qu’on peut.

  23. Je suis tout à fait d’accord et ces échanges m’apportent aussi beaucoup. Ce n’était qu’une boutade!

  24. … Et je l’ai pris ainsi, JLB, pas de souci ! ?

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.