Pas de parutions en rafale, promis, juste un coup double, à une journée d’intervalle, sur les mêmes lieux (côte sauvage de Quiberon, la semaine dernière), le temps d’une petite scène aimable…




Matoufilou

De retour après une longue absence. C'est le propre de ma déjà longue histoire avec LVEG. J'ai commenté, abandonné, puis posté, abandonné… C'est mon rapport à la photo en fait qui n'est pas simple. Ce n'est qu'une toute petite partie de ma vie mais en moi comme une tâche aveugle.
3 Commentaires
  1. Je trouve que les personnages en haut manquent d’espace, ce qui est un paradoxe ici ! 🙂

  2. Effectivement ! Et les bras leur en tombent … Dur de massacrer ainsi des touristes dans un si bel endroit …

  3. OK, échec noté.
    Ce cliché m’a plu pour son potentiel d’histoire. J’ai aimé la scène que constitue, à gauche, la femme, pressée de sortir du cadre, et l’homme, qui détourne la tête et que la lectrice aux pieds nus intrigue. Il n’est déjà plus là, il est aspiré hors du cadre. Il va sortir de la photo. C’est l’instant-clé. Tout se referme. Fin de l’histoire.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.