Estienne

Apprenti en argentique avec ses labos rouges aux odeurs lourdes de leurs soupes chimiques avant d'évoluer vers le numérique et ses MégaOctets électroniques impalpables et inodores, depuis 50 ans mais toujours Photographe Amateur
9 Commentaires
  1. Très bonne composition et perspective, un effet contre-jour aux tons plutôt froids qui met bien en valeur les billes et le personnage qui donne une dimension…c’est du beau travail!

  2. Je suis souvent tenté de faire des photos de troncs entassés, mais je suis, le plus souvent déçu.
    Pour les raisons évoquées par JB, celle ci, réalisée dans le sous bois, ma séduit vraiment.

  3. Par rapport aux photos de chemins précédentes, les tas de bois et leurs lignes aux orientations diverses créent une animation qui rythme la perspective. Belle composition et tirage très juste!

  4. Quelque chose de la madeleine de Proust : l’odeur de résine m’a sauté au nez dans l’instant. De beaux souvenirs et une belle photo !

  5. @ Jean fraipont : Je suis né près des vastes bois noirs des Vosges que j’ai arpenté en long, en large et en travers … alors cette odeur de résine est aussi un rappel qui remonte de loin et je cède souvent à l’appel des forêts du Pilat pour y retrouver ce plaisir. C’est aussi une excellente façon de noyer le stress de la vie moderne !
    @ tous : Merci de m’avoir accompagner dans cette balade et de vos avis !

  6. Réussie ! Et ce n’est pas si aisé. Je crois que ça tient à ces troncs très droits, qu’ils soient coupés ou encore en vie. Le cadrage crée une perspective intéressante et les tas sont propices à l’image.

  7. Une image de cinéma. Bourvil dans “Les grandes gueules” ?

  8. Y’en a quand même un qu’a pris l’empilement des grumes pour un jeu de mikado, non (la quille à droite) ?
    Cela dit, l’ensemble rend très bien, avec une jolie perspective, et, c’est vrai, une atmosphère à rendre nostalgiques les citadins.

  9. Pardon, oublié de graffer mon blaze.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.