Pierre Grave

Passionné de photo depuis de très nombreuses années J’ai une prédilection pour la pureté dépouillée du noir et blanc. Il m’arrive encore d’exposer et de scanner une pellicule argentique avec beaucoup de plaisir mais je pratique désormais essentiellement le numérique avec des appareils hybrides. Mes suets de prédilection sont les paysages de mon jura d’adoption mais j’aime aussi, en ville, pratiquer la photo de rue. Les salles et terrasses, les portes et fenêtres ou les concerts de jazz font aussi partie de mes sujets favoris. Pour moi la photo est un moyen de mémoriser l’instant, d’écrire par l’image, pour tout dire, de manière immodeste et utopique, de laisser derrière moi une petite trace de ma personne.
6 Commentaires
  1. Les musiciens sont toujours de bons sujets. Beau contraste entre le fouillis du sol et l’élévation du musicien … Bravo!

  2. Je suis toujours intrigué par l’expression des grimaces des musiciens.
    Celle ci est vraiment bien saisie.

    Les 2/3 supérieurs auraient peut être suffi.

  3. M.HR. Ce qui fait la photo c’est justement la rencontre entre une forme de bordel et d’harmonie!

  4. Un excellent portrait juste perfectible dans le cadrage car un peu décentré mais “du mauvais coté” : j’aurai laissé moins de place dans le dos (donc à droite de la photo) du musicien. Par ailleurs excellent traitement !

  5. Et puis le cadre blanc, même pas homothétique… 🙁

  6. Belle capture !

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.