Pierre Grave

Passionné de photo depuis de (trop) nombreuses années J’ai toujours eu une préférence pour l’ improprement appelé « noir et blanc ». J’ai abandonné l’argentique depuis quelques temps mais recherche aujourd’hui dans mes tirages digitaux l’infinie variété des gris et la superbe du grain qu’on obtenait autrefois dans l’intimité d’une « salle de bain labo ».
15 Commentaires
  1. La neige, qui tombe un peu partout actuellement, embellit les paysages. Et cette photo en est une belle démonstration.

  2. Il y a de quoi faire mais j’aurai commencé par ne pas centrer l’horizon et ceci dans un format plus 24×36 … L’horizon qui est magnifique avec ce traitement !

  3. Tout à fait d’accord avec Estienne.

  4. “La trace” est bien placée au premier plan…mais pour moi n’est pas le sujet de cette prise, c’est tout d’abord un paysage superbe avec une trace. Un carré avec la partie droite rééquilibrerait cette composition!

  5. D’accord avec le carré à droite!

  6. C’est vrai que l’on aimerait bien le voir ce carré à droite, à condition qu’il permette de voir le premier des petits arbres de l’arrière plan.

  7. Je l’aime telle qu’elle est. En carré, c’est plus “photographique” en ce sens que la composition est plus dynamique. Mais l’impression d’espace est moindre.

  8. Merci à tous pour vos critiques. C’est ce que j’aime sur ce blog plus enrichissant que de récupérer des tas de “J’aime’ sur F.B.
    Cependant, tout en appréciant et respectant vos avis, je dois dire en l’occurrence que je persiste et signe.
    Nous connaissons tous je pense des règles telles que: la règle des tiers, pas d’horizon au centre de la hauteur, pas d’horizon penché ou mise au point sur l’œil dans les portraits.
    Nous savons cependant que même les plus grands photographes les ont souvent transgressées.
    Certes mon horizon est central mais pour moi c’est le sapin du 1er plan qui est idéalement placé avec la clôture sur une ligne de fuite.
    En ce qui concerne le format, le “carré de droite m’aurait fait perdre le halo du soleil et les nuages moutonneux de gauche et ce décentrement me plait.
    Lorsque je prends une photo, je ne réfléchi pas au respect des règles et je cadre comme me dicte mon œil puis déclenche.
    Au fait Estienne, je ne comprend pas la référence au 24×36 car ma photo respecte le format 3/2 qui, à ma connaissance est le même que le 24×36.
    Enfin, OK pour la remarque sur la trace de JB81 mais il faut bien trouver un titre et cette petite trace animale m’a attiré l’œil à posteriori.
    Cordialement,
    Pierre

  9. Bonne défense !

  10. Je suis d’accord, il y a plein d’excellentes photos qui transgressent les règles, qui ne sont d’ailleurs que des guides pour aider à la composition, au début.

    A mes yeux, il y a 2 1/2 photos ici. Une moitié droite qui fonctionne très bien, grâce aux arbres et à la clôture. Et la moitié gauche, qui souffre de cet horizon centré. Et donc pour moi, ce qui cloche dans cette photo, c’est son cadrage horizontal, trop centré. Décalée vers la droite, elle aurait eu plus d’équilibre.

    On peut s’en faire une idée en la regardant au carré, en réduisant par la gauche.

  11. Les commentaires ci-dessus m’amènent a regarder à nouveau cette photo et y découvrir un détail que je n’avais pas vraiment VU la première fois: l’oeil embarqué par la perspective de la clôture qui aboutit au petit bouquet d’arbres central mais continue avec une série d’arbres progressivement dissimulés par le relief vers la gauche. Bref un cheminement du regard qui, un moment, prend le pas sur l’équilibre de la composition…

  12. Moi, j’aime particulièrement cette ligne d’horizon sur la gauche et la lumière transcendantale dans le ciel.
    Quand je parlais de “plus 24×36”, je me suis mal exprimé. Je pensais plus panoramique et je regardais notamment cette partie gauche de l’image. Et comme le dit Tristan, plusieurs images en une seule prise !

  13. J’aime assez cette photo avec ,justement, ce côté gauche presque vide avec juste cette belle ligne d’horizon.Mais pour aller dans le sens d’Étienne j’aurai opter pour un format 16:9 de toute la partie basse .

  14. Oui, je suis d’accord avec Pierre car la forte dissymétrie gauche-droite casse l’attention sur l’horizon, comme le propose le chemin visuel de JLB.

  15. Un partage inégal entre l’enclos planté et le champ vide, une trace… dont le dessin se perd… retenue a posteriori … un vide, une pente ascendante et un horizon à découvrir… font la photo.
    La “lumière transcendentale” dont parle Estienne n’a de valeur que pour celui qui la privilégie. Et n’a de valeur pour moi que mise en relation avec ce champ clos… Transcendence et trivialité… sinon rien!
    On n’est pas à Saint-Sulpice ou à Fourvière!
    🙂
    Belle et calme photo!

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.