Il fallait une grenade, un recueil de poésie, faire un voeu , couper la grenade en deux, ouvrir le livre au hasard.
J’ai dégoupillé ma grenade,cherché à l’aveugle un livre et suis tombée sur Apollinaire, mon livre tellement vieux que je ne devais pas être née quand je l’ai acheté. J’attendais les vins du Rhin, Lorelei… Et POF! Destin funeste je suis tombée sur Nuit Rhénane, qui ne parle qu’enfants des morts, vieilles femmes, bons ânes, tombe catholique, mains coupées ou feuilles mortes… Les derniers vers sont quand même très beaux.
J’aurais mieux fait comme Jean Fraipont d’essayer avec une mandarine… Il faut le dire j’avais oublié de faire un voeu!




5 Commentaires
  1. Dommage pour cette lumière un peu trop facile avec le flash direct…sinon la compostions est bien équilibrée.

  2. J’aime l’accompagnement-commentaire, mais beaucoup moins le flash.
    Bonnes fêtes à tous

  3. Oui Monk … c’est juste l’histoire… En couleur elle est tellement rouge que comparée à celles du marché ce matin elle avait dû être peinte!
    JB ce n’est même pas le flash mais la lumière derrière…

  4. S’interposer entre la lumière et le sujet adoucit le reflet et change considérablement le résultat …

  5. Et c’est déjà bien d’essayer ! Et puis l’histoire est jolie !

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.