en ruines …




Estienne

Apprenti en argentique avec ses labos rouges aux odeurs lourdes de leurs soupes chimiques avant d'évoluer vers le numérique et ses MégaOctets électroniques impalpables et inodores, depuis 50 ans mais toujours Photographe Amateur
5 Commentaires
  1. Trés chouette ces petits chemins pris dans leurs mouvements dansants…

  2. Home !

  3. ça va trop vite, j’étais toujours à la précédente ! 🙂

  4. @ Jean : c’est parce qu’il n’y a que 200 mètres entre les deux photos ! Je vais marcher plus lentement, je vais surtout sortir un peu de ces belles forêts pour jouer dans d’autres registres. 🙂
    Merci à vous trois de m’avoir suivi si longtemps sur ces chemins reposants pour l’esprit à défaut de l’être pour les jambes … et merci de vos avis !

  5. Merci Estienne pour cette très plaisante ballade.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.