Estienne

Apprenti en argentique avec ses labos rouges aux odeurs lourdes de leurs soupes chimiques avant d'évoluer vers le numérique et ses MégaOctets électroniques impalpables et inodores, depuis 50 ans mais toujours Photographe Amateur
8 Commentaires
  1. Une forte impression de promiscuité. Davantage encore qu’à Lyon !

  2. Très bel éclairage pour ces Fenêtres sur cour!. L’art de créer le moment. Une proximité avec le garage de JLB.

  3. on imagine l’écho des voix, des cris d’enfants, des musiques de chacun … et surtout un beau tirage.

  4. Puits de lumière ou chaque fenêtre, chaque balcon, a son caractère et est mis en valeur, le tout encadré d’ombres. J’espère que ce quartier n’a pas trop changé: il était très agréable d’y flâner, et d’entrer, à l’occasion, revoir les oeuvres de jeunesse de Picasso, ou l’impressionnante série des “Ménines”.

  5. @ JLB : il l’est toujours avec un plus quelques bonnes adresses pour se sustenter …
    Merci à tous de m’avoir suivi dans ces ruelles du vieux Barcelone et de vos commentaires !

  6. A lire: “dans les rues de Barcelone” de Ledesma.

  7. Moi, je recommande plutôt Carlos Ruiz Zafon avec “L’ombre du vent” ou encore “Marina”. La ville y gagne un coté fantastique, magique et la moindre ruelle se pare d’une aura de mystère. Je crois que c’est à cause de cet auteur que j’ai eu envie de connaître Barcelone !!!

  8. Et vous oubliez Montalban avec les enquêtes de Pepe Carvalho et son resto fétiche Casa Leopoldo ( j’y ai dîné au début du millénaire et à l’époque cela valait vraiment le détour ). Tout ça pour dire que j’aime bien cette photo

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.