hervé

Le réel émeut
8 Commentaires
  1. Comme dans un rêve, ça se télescope à grande vitesse dans la lumière crépusculaire. Superbe image.

  2. Ouah! Très juste cette vision printanière captée à grande vitesse. Beaucoup de poésie dans ce carré flou.

  3. La douceur duveteuse des graines de clématites, le flou de mouvement du train et les superstructures de la voie ferrée… 3 zones très différentes et qui pourtant ici forment un ensemble très cohérent. Comme dans un rêve comme dit Mr HR.

  4. Merci à vous et à Jean-Luc de reconnaître des clématites sauvages, la photo montre l’autre pont de Meudon sur lequel circule une ligne qui passait déjà sous la deuxième arche du viaduc immortalisé par Kertèsz en 1928.
    La rue existe toujours mais le viaduc a perdu sa fragilité par le doublement de la largeur de la voie.

  5. Après le métro, le train. Une puissance symbolique ?

  6. La roue a une forte puissance de symbole et l’agencement de ces graines montre que la nature ne nous attend pas pour l’évoquer.
    Pour l’anecdote, on m’a demandé si des travaux étaient prévus sur le pont en me confondant sans doute avec un géomètre, la prochaine fois j’enfile un gilet fluo. 🙂

  7. Complètement d’accord avec tous et notamment l’analyse de JLB ; excellent !

  8. j’abonde dans le sens des commentaires précédents, la composition avec ses jeux de lignes/formes est une très belle réussite ! une grande charge poétique.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.