Cinquième cours, la main est à l’aise, le relâchement est visible. J’ai enlevé les boules quies que j’avais pendant les premiers cours. Plaisir des yeux, plaisirs des oreilles pour le photographe. Joie des élèves de découvrir la musique avec facilité.




courtox

Matériel: OLYMPUS OM-D EM-5 45mm f/1.8 75mm f/1.8 Lieux: Golfe du Morbihan Photo de paysages, de concerts, de natures mortes, portraits Nul en photo d'animaux à poils ou à plumes. J'adore les scènes avec beaucoup de dynamique, des tons clairs aux tons très foncés. Adepte du zone system Je suis passionné par la technique photographique, l'appareil et ses réglages, mais aussi par la composition , le cadrage, les conneries du genre nombre d'or, les lignes les courbes, les couleurs, la lumière qui dirige l'oeil. Mais attention la technique n'est pas un frein à la créativité, au contraire, c'est juste comme l'oeil et le cerveau pour imagine, là c'est l'appareil et la technique pour tirer le parti maximal d'une scène qui s'invente devant moi Quel bavard ce Francis
7 Commentaires
  1. Le point semble fait sur les cordes mais cela n’empêche pas de porter le regard sur les mains (avec un tatouage ou un griffonnage, qui indique un décalage avec le côté souvent guindé qui s’attache à la pratique de cet instrument) et sur les lèvres (avec un discret sourire qui laisse apparaître le plaisir de jouer).
    S’agit il d’une méthode particulière qui vise à faire découvrir la musique avec facilité ?

  2. Joli portrait comme je les aime qui évoque plutôt qu’il ne montre.
    Vulgarisation de la musique classique avec le paradoxe du blouson en jean et le tatouage.
    Bravo

  3. Bonjour,
    l’intention du photographe était de montrer cela, le plaisir de jouer sans contraintes, avec relachement. La mise au point est sur les phalanges des doigts,( Mise au point en continu avec suivit du sujet C-AF Tr) .
    la profondeur de champs est courte, pour flouter le fond de la salle de cours qui est très encombrée.
    Le visage est là pour sugérer sans tout montrer, il est coupé pour éviter de montrer des visages d’enfants, bien que j’ai tous les accords.
    En périscolaire, dans ce village presque tout est axé sur l’usage du batiment artistique: danses, musique, photographie, théatre, médiathéque.
    Le Vendredi c’est une ruche d’enfants en joie au milieu de tout cet espace. Cela commence avec les maternelles puis les années collège. Pour le Lycée …pas de chance ils prennent le bus pour rejoindre les grisailles de la grande ville.
    Merci pour vos commentaires

  4. J’aime beaucoup et le cadrage et la composition jouant très bien de la profondeur de champ. Bémol : le virage est-il nécessaire ?

  5. Je ne suis pas non plus fan des virages ^mais celui ci pas trop relevé me semble convenir.

  6. J’aime beaucoup ce traitement .

  7. Le plaisir manifeste de jouer… Tant pis pour les jeunes couacs! Et la politique culturelle de ce village mérite qu’on en fasse l’écho!

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.