Monsieur HR

Né en 1949, habite Tours (37), retraité et syndicaliste Je dirais bien que j'aime mettre mon "grain de sel" mais cette expression est déjà utilisée (à bon escient) par un autre photographe sur le blog . Je pratique la photo en pointillé, de manière un peu erratique, sans véritable style personnel nettement défini, avec un petit goût pour le flou, souvent mal maîtrisé d'ailleurs J'éprouve un vrai plaisir à dialoguer sur le blog et je pense que ma pratique, notamment celle du post traitement informatique de la photo s'est améliorée grâce à ces échanges
13 Commentaires
  1. Un air certain d’Auvers-sur-Oise !

  2. Il n’a pas été facile de rentrer dans cette image toute cette église : un petit effet de fish-eye mais qui, associé à ce ciel tourmenté donne du caractère au résultat.

  3. Des distorsions perspectives dont on ne sait si elles déterminent totalement l’aspect du premier plan; Tel quel, et emprunté à vive allure, ce virage d’enfer pourrait bien mener au paradis 🙂

  4. Comme l’a bien vu Estienne je me suis amusé à tordre le cou à ce virage (en post traitement) en cherchant effectivement à rapprocher l’enfer et le paradis.

  5. Partagé du rendu de l’ultra-grand-angle… C’est donc bon signe. 😉

  6. Un virage un peu Indianapolis… 🙂

  7. Merci JG.
    Oliv, j’aurais peut être du attendre le passage d’une voiture vrombissante, d’autant plus que par ici on carbure au Bourgueil, cher à Jean Carmet.

  8. C’est vraiment très tordu ( le Bourgueuil aidant, on arrive même à construire des églises sans fil à plomb à Saint Michel sur Loire)

  9. Au sortir de l’Église, il y a le bistrot, et la perspective devient bien éthylique !
    C’est un beau jeu de courbes, avec un beau rendu du ciel, et pour continuer dans les références, j’y vois un peu le cabinet du Dr. Caligari.

  10. Merci à vous deux. C’est tordu comme à Auvers auquel j’ai pensé mais j’avoue que le Dr Caligari m’avait échappé.
    A la vôtre!

  11. Manque à la photo les panneaux et les bouquets de fleurs chiffrant le nombre de morts d’avoir pris pour le paradis ce qui n’était que la route de l’enfer!

  12. Tout juste Brigitte, la prochaine fois, je me chargerai moi même d’égayer le décor.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.