DSCF3597




Monsieur HR

Né en 1949, habite Tours (37), retraité et syndicaliste Je dirais bien que j'aime mettre mon "grain de sel" mais cette expression est déjà utilisée (à bon escient) par un autre photographe sur le blog . Je pratique la photo en pointillé, de manière un peu erratique, sans véritable style personnel nettement défini, avec un petit goût pour le flou, souvent mal maîtrisé d'ailleurs J'éprouve un vrai plaisir à dialoguer sur le blog et je pense que ma pratique, notamment celle du post traitement informatique de la photo s'est améliorée grâce à ces échanges
8 Commentaires
  1. This is the end, my friend… J’aime ces diagonales. 😉

  2. La destruction d’une maison, c’est toute une mémoire qui s’évanouit, des bruits, des vies, qui finissent par se reconvertir en fantôme. Ce triste carré est bien construit comme le dit jg. D’autres photos de ce jour ?

  3. Merci jg et Estienne. En fait il s’agit de la démolition d’une clinique. J”ai fait d’autres photos, mais ce qui me plaisait dans celle ci était la présence du personnage qui était sur le site tous les jours, du matin au soir, pendant environ 2 mois et ne perdait pas une miette du spectacle.

  4. Je la trouve un poil étriquée. Mais jolie scène avec ce personnage qui y trouve son spectacle…

  5. Pour répondre à la question d’Estienne et pour donner une vue plus aérée comme le suggère Tristan (ce n’était pas possible sur la photo précédente. Je me rends compte que la forme reportage, avec une série, aurait été sans doute plus appropriée

  6. Pour le reportage, une interview du spectateur s’impose. 😉

  7. toujours étonnante ces scènes de démolitions, j’aime l’idée d’avoir adopté le point de vue de ce “spectateur” attentif.
    ce sont les anciennes dames blanches ?

  8. Désolé, Loïs, le spectateur n’est plus là, j’aurai du penser à l’interview avant.
    Adrien, ce ne sont pas les dames blanches mais la clinique Saint Augustin rue des Ursulines et rue du Petit Cupidon.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.