Baie de Longyearbyen, en allant vers Barentsburg, ville minière fantomatique.

au 1° plan, 2 bennes pour trier les déchets,

à gauche l’évacuation des égouts de la maison direct vers la mer

dans le fond, un bateau d’une organisation écologique bien connue




nitrees

aime le noir et blanc, pratique l'argentique et le numérique
11 Commentaires
  1. Cette fois on y est…
    Face à ce décor grandiose …des bennes de tri ! Vous campez joliment la réalité de ce lieu mythique.

  2. 3tristes tropiques” écrivait Levi Strauss, ici se serait plutôt triste arctique. Bon témoignage.

  3. Les lieux font rêver et appellent notre inconscient mais c’est le mot artique qui veut cela, mais la photo n’est pas terrible, désolé. Je la trouve banale

  4. Banale… Vive la banalité!

  5. Moins belle que les deux premières, plus façon reportage avec le commentaire que vous y rajoutez. C’est intéressant mais cela ne constitue pas une belle image … José parle de banal mais sans aller jusque là, je vais dans le même sens !

  6. Quand on va en Arctique c’est le moment de parler de l’Arctique et pas des fantasmes que l’on peut en avoir. La réalité au niveau de l’égout m’intéresse autant que la fonte -obligée – de la banquise.
    ET puis j’aime bien ces lieux neutres, sans valeur esthétique ajoutée, parce que c’est d’abord ça qu’on voit dans les voyages, la lumière grise, le bordel … Il y a toujours le moment dans un voyage où on se demande: “Qu’est-ce que je fous là? ” NItrees posait d’ailleurs la question avant même d’avoir débarqué… Ce principe d’incertitude est un bon préalable à la pratique … de toute chose. On attend la suite!

  7. Je la trouve meilleure en couleur. Pas emballé par le cadrage, verticalement.

  8. Sans le texte d’accompagnement le sens de la scène est peu explicite.Je crois qu’il aurait fallu s’approcher plus pour cadrer la maison et les conteneurs et faire apparaître les détails.

  9. J’aime beaucoup le tirage

  10. “Voir le voir…” livre de John Berger.
    Voir ça pour moi c’est voir. On ne voit pas le cliché de l’arctique , on voit l’arctique.
    Mais on ne crachera pas sur les ours blancs!

  11. merci pour vos commentaires.
    J’ai choisi d’illustrer mon périple par une toute petite série d’images, je n’étais pas encombré de matériel, nikkormat + 50mm.
    les images montrées correspondent quasi au cadrage d’origine.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.