Pierre Grave

Passionné de photo depuis de très nombreuses années J’ai une prédilection pour la pureté dépouillée du noir et blanc. Il m’arrive encore d’exposer et de scanner une pellicule argentique avec beaucoup de plaisir mais je pratique désormais essentiellement le numérique avec des appareils hybrides. Mes suets de prédilection sont les paysages de mon jura d’adoption mais j’aime aussi, en ville, pratiquer la photo de rue. Les salles et terrasses, les portes et fenêtres ou les concerts de jazz font aussi partie de mes sujets favoris. Pour moi la photo est un moyen de mémoriser l’instant, d’écrire par l’image, pour tout dire, de manière immodeste et utopique, de laisser derrière moi une petite trace de ma personne.
11 Commentaires
  1. Belles diagonales qui conduisent sur les personnages.

  2. Avec ce point de vue, la rambarde, presqu’à l’horizontale, remplace l’horizon et annule l’intérêt de l’environnement marin. L’accent est mis sur le plancher de la passerelle qui définit la perspective en même temps que les barres métalliques en aluminium brossé. On voit bien que le plancher est constitué de lattes transversales en ipé, bois imputrescible, rivetées dans les madriers métalliques longitudinaux.
    En recoupant la photo juste au dessus de la rambarde, cette photo mériterait de figurer sur le site de la société qui a fabriqué cette passerelle (Saint-Nicolas aux Sables d’Olonne)

  3. Là, on a affaire à un spécialiste du sujet de la photographie proposée ! Moi, j’aurai juste noté qu’on devine la mer plus qu’on ne la voit et que les embruns ne sont pas évidents compte tenu de la météo. D’autre part, l’angle de prise de vue ne me parait pas optimal …

  4. Non, je ne suis jamais allé en Vendée et je ne suis pas spécialiste de constructions métalliques. Juste une observation minutieuse de ce que je vois.

  5. Très minutieuse !

  6. Quasi Holmesienne !

  7. Elémentaire, mon cher Watson ! 🙂

  8. D’accord avec Estienne. Verticalement, c’est une sorte de “compromis” pour avoir un peu de tout, pas franchement convaincant. Je pense qu’il aurait fallu descendre ou monter franchement.

  9. je rejoins les commentaires précédents, le titre ne correspond guère à ce que l’on voit … l’usage des lignes directrices est bien amené, mais la mer est totalement absente.

  10. Le titre a été modifié, mais ça cogne toujours. La tête à gauche sur la main courante et le regard sur le mur. Il y a tout de même deux silhouettes féminines intéressantes qui se découpent à droite, mais c’est loin.

  11. J’aime bien et cette rambarde est superbe.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.