Serge Philippe Lecourt-Porto-Clerigos-1

© Serge Philippe Lecourt, Portugal, Porto.




sergephilippelecourt

Serge Philippe Lecourt est un photographe français indépendant. Né à Vire (Normandie) dans les années 1960, il s’est passionné très tôt pour la photographie. Après des études d’anglais et d’histoire ponctuées de nombreux voyages à l’étranger, notamment dans les pays anglo-saxons, Serge Philippe Lecourt a fait l’Ecole de Photojournalisme IRIS et le Centre de Formation des Journalistes (CFJ) de Paris. Il a été également stagiaire à l’International Center of Photography (ICP) de New York. Il rencontre alors des photographes qui lui transmettent connaissance et savoir-faire. Serge Philippe Lecourt a photographié un très grand nombre de pays, répondant à des commandes d’entreprise, travaillant pour la presse, pour les institutions publiques et dans la mode. Mais c’est surtout la photographie de rue, prise sur le vif, qui anime son travail, fait battre son coeur et aiguise son regard. Il a photographié de nombreuses personnalités politiques et artistiques et fut notamment le photographe officiel de Léopold Sédar Senghor. Ses sujets de prédilection sont nombreux : les scènes de rue, les ateliers de peinture et de sculpture, le nu, la vie urbaine, les amoureux, la Normandie et les foires agricoles. Il a travaillé la photographie argentique pendant plus de vingt ans en accordant un soin particulier au développement et au tirage. Le tirage sur papier ancien est une spécificité de son travail. Aujourd’hui, Serge Philippe Lecourt photographie en argentique et en numérique. Si la majorité de ses images est en noir et blanc, il travaille également en couleurs.
8 Commentaires
  1. Superbe scène.

    Le sol est peut être un peu grillé ?

  2. On peut effectivement regretter le traitement des parties surexposées. Au demeurant c’est une photo pleine de charme qui montre un certain art de vivre qui fait chaud au coeur.

  3. Belle scène de vie, j’aurai aussi corrige le sol qui attire un trop l’œil.

  4. très jolie scène scène, avec des défauts techniques, mais tellement charmante …

  5. C’est vrai que la lumière au sol, même corrigée, semble un peu violente, mais j’aime beaucoup la manière dont les 4 personnages se placent dans le cadre, et aussi la façon dont les postures se répondent.

  6. La scène est très sympa. Mais techniquement, elle est surexposée (je ne sais pas si c’est rattrapable), ou exposée pour les basses lumières. Il en ressort trop de lumière sur la zone d’activité, le sol, la corde que l’on ne voit presque pas.

  7. Je suis charmée par cette photo qui capte un instant de joie, de partage, d’insouciance. Il émane une grande douceur de la composition et de la balance des gris. Magnifique ! A quand la prochaine publication ?

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.