Dans la série “Réflexions”, l’opus #2 : me suivrez-vous un peu plus loin ?




Estienne

Apprenti en argentique avec ses labos rouges aux odeurs lourdes de leurs soupes chimiques avant d'évoluer vers le numérique et ses MégaOctets électroniques impalpables et inodores, depuis 50 ans mais toujours Photographe Amateur
12 Commentaires
  1. Je suis!

  2. Plus abstraite que la précédente, quasi psychédélique même et pourtant sans artifices. Vivement les suivantes.

  3. kaleidoscope de lumières et de reflets particulièrement bien traité, une belle abstraction photographique. poursuivez dans ce chemin, pour notre plus grand plaisir !
    moralité, les rejets d’hydrocarbures du vaporetto peuvent avoir du bon :-))

  4. One more time ! Super.

  5. On devine quelques poissons dans ce méli mélo de taches et de lignes. Le traitement met le tout très en valeur, le carré lui va bien, belle réussite !

  6. @ Adrien : non, les vaporettos n’y sont pour rien ! Pas de taches d’hydrocarbures, rien que des reflets aux grès du mouvement de l’eau devant des masures ou des palais vénitiens !
    Merci à tous de vos commentaires ! Je poursuivrais (un peu) avant de changer de sujet. Je ne suis pas un grand adepte des séries, je préfère vagabonder !

  7. Et bien, ces vagabondages sont payants, toujours le regard acéré et l’anticipation du rendu. Superbe !

  8. Photo pleine de contradictions à mes yeux, qui autorisent (suscitent ?) des lectures multiples. C’est souvent le propre des “réflexions”. Mais le traitement très contrasté privilégie le côté “tâches d’huiles” et à mon avis, nuit un peu à ces multiples interprétations.

  9. Très beau, en regardant bien on y retrouve presque les masques de la commedia dell arte.

  10. Très belles formes… moi aussi j’y vois des masques du carnaval
    vénitien !!!!

  11. Composition et tirage impeccables. De la belle ouvrage. Abstraction lyrique et poétique.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.