Eric Boumard-Charrier

Si je photographie en chemin, je sais que j'aurais tenté une part du difficile... « Une respiration, pour moi, un mouvement presque vital, prendre une photo, un geste pourtant démocratisé, généralisé et banal aujourd’hui, sauf pour quelques uns… Des milliers de kilomètres parcourus, de reportages sociaux, à des instants de vie dans la rue, des photos et toujours ce lien à l’appareil, l’œil, une extension de mon regard, un fil tendu . J’observe, j’écoute, je laisse la place à l’instinct, ces moments magiques offerts… Jamais lécher, toujours le plus proche du naturel, de cette vérité à l’état pure…capturer l’instant ! »
16 Commentaires
  1. Une petite fille courant sur la route. On peut faire des rapprochements avec une photo dramatique. Mais ici les yeux mi-clos de la fillette et la baguette de fée ont un caractère somnambulique, onirique. Beau traitement de la route. Belle photo!

  2. J’apprécie cette photographie, avec son dynamisme entourée d’un halo angoissant.

  3. Beaucoup de présence, d’énergie, de vie dans l’attitude de cette petite fille, contrastant avec un univers morne et sans âme derrière ses grilles.
    Le traitement est superbe !
    Elle respire enfin !… 😉

  4. Des sentiments très ambigus émergent…
    Beau et étrange

  5. Ce traitement très dur donne l’impression que la fillette veut fuir cet univers et j’ai eu au départ la même idée que Brigitte…

  6. Comme tout le monde: bravo!

  7. Une impression similaire à celle de Brigitte.

  8. À bout de souffle, ou presque !
    🙂

  9. bonsoir,

    je découvre vos photos…Pas de souris; Racine; La dernière chance…Des photos et des titres qui pèsent sur l’imaginaire. Cet enfant qui fuit, ce geste, ce lieu, ce grain, ce titre…

    Des photos qui pèsent quoi…

  10. superbe…;-)

  11. zut…j’étais en mode anonyme…je disais…superbe…;-)

  12. Une superbe composition, troublante car on ne peut s’empêcher de se remémorer cette photo dramatique réalisée pendant la guerre du Vietnam… Ceci n’enlève rien à votre photo, du beau travail !

  13. On peut également penser aux photos de Koudelka sur les Gitans.
    Le contraste violent convient tout à fait, mais peut-être un soupçon de travail de tirage supplémentaire pourrait-il donner encore plus de force à cette photo déjà très inspirante.

  14. En réponse à tous vos commentaires sur cette image, j’ai voulu transposer la perception du temps .Cette jeunesse qui fuit sans jamais reculer, ne peut pas faire semblant d’être si présente, de là je me rends compte que le temps est une fuite sans fin . Ce que j’aime le plus dans cet acte photographique est le non contrôle de l’instant. Finalement, la photo reste et restera un acte thérapeutique quoi qu’il en soit .Depuis quelques années sur ce blog, j’ai pu m’apercevoir des êtres sensibles qui ont su décrypter mes essais photographiques .

  15. Belle photo, j’aime le contraste entre l’énergie de la petite fille et la dureté du monde autour

  16. Magnifique élan très bien capté, à la seconde idéale : superbe !

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.