12 Commentaires
  1. Bonjour,

    Tel un coup d’épée, non pas dans l’eau mais dans le ciel…

    A bientôt.

  2. Le nuage était celui sur lequel Cupidon a l’habitude de s’installer pour décocher ses flèches ?
    Reste que cette photo est intrigante.

  3. @M.HR. Cupidon? … IL est ouvert en Août?
    @Jmlg. Je vois la flèche, pas l’épée…

  4. Fragile ombrelle d’août. Tout en douceur…

  5. Bonjour Brigitte,

    Le nuage me fait penser à la garde d’une épée…

    A bientôt.

  6. Après trois mariages en peu de temps (dont un qui m’est particulièrement cher), je vois ici l’oeuvre de Cupidon. Trois coups au but en cinq semaines ! Et là, c’est aérien, léger, simple et bien composé : que demander de plus ?

  7. @JMLG. Effectivement.
    @Etienne. Aérien , léger et ça tombait sur le pare-brise!

  8. J’ai fait tourner le butineur avec l’expression ‘Le zen dans l’art du tir… photographique’.Parmi les résultats de recherche, cet article révèle que Henri Cartier-Bresson aurait reçu en cadeau un exemplaire du livre , Le zen dans l’art chevaleresque du tir à l’arc, et l’aurait appliqué à sa pratique photographique.

  9. @Loïs, quel fin limier!… Le livre siégeait – ailleurs- sur l’étagère au-dessus des toilettes. Je n’ai pas éprouvé le besoin de le lire tant on m’en avait parlé!
    Je ne savais pas ce qu’il représentait pour HCB…Autant pour moi. Finalement je vais le lire…

  10. Élémentaire mon cher W…

  11. La lecure de la page wiki sur le livre et son auteur me laisse perplexe. Mais je ne suis pas un spécialiste.

    Pour parler de la photo,je la ressens comme une attitude ironique vis à vis de son titre. Elle m’évoque plutôt un missile balistique, symbole de la guerre technologique et industrielle. Chevaleresque est bien un adjectif qui a toujours masqué la brutalité.

  12. @Loïs. Pour l’ironie… Bien perçu! Dans le langage parlé j’aurais dit: “En plein dans le mille!” Mais on m’incitait récemment à la censure…

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.