Certes, ce qui palpite ainsi au fond de moi, ce doit être l’image, le souvenir visuel, qui, lié à cette saveur, tente de la suivre jusqu’à moi. Mais il se débat trop loin, trop confusément ; à peine si je perçois le reflet neutre où se confond l’insaisissable tourbillon des couleurs remuées ; mais je ne peux distinguer la forme, lui demander, comme au seul interprète possible, de me traduire le témoignage de sa contemporaine, de son inséparable compagne, la saveur, lui demander de m’apprendre de quelle circonstance particulière, de quelle époque du passé il s’agit. Arrivera-t-il jusqu’à la surface de ma claire conscience, ce souvenir, l’instant ancien que l’attraction d’un instant identique est venue de si loin solliciter, émouvoir, soulever tout au fond de moi ? Je ne sais. Maintenant je ne sens plus rien, il est arrêté, redescendu peut-être ; qui sait s’il remontera jamais de sa nuit ? Dix fois il me faut recommencer, me pencher vers lui. Et chaque fois la lâcheté qui nous détourne de toute tâche difficile, de toute oeuvre importante, m’a conseillé de laisser cela, de boire mon thé en pensant simplement à mes ennuis d’aujourd’hui, à mes désirs de demain qui se laissent remâcher sans peine. Et tout d’un coup le souvenir m’est apparu.




philippe | photofloue

Animateur de photofloue.net et lavieengris.com. Créateur de Réponses Photo. Collaborateur régulier de Réponses Photo et Sciences & Vie Photo.
12 Commentaires
  1. Pourquoi ne pas accompagné ceci du phare à damier ? Je suis quasi certaine que vous avez une image!

  2. Oui, elle était bien là au départ, elle est perdue quelque part !

  3. Bon je l’ai retrouvée. Pour la peine, je laisse Proust qui finalement ne va pas mal avec l’image.

  4. je trouve aussi 😉

  5. Oui, madeleines et nostalgie, même combat!! n’étant pas breton, je ne reconnais pas cette rade ( ça ressemble au golf du morbihan non?), mais l’atmosphère est bien là.

  6. C’est le phare des Perdrix, pris de Loctudy. Dans le fond l’Ile Tudy.

  7. j’essaie de l’imaginer en couleurs .. était-ce dans les tons gris aussi ?

  8. C’était autour de minuit, les seules couleurs étaient l’éclairage public du port de lîle Tudy, en face.

  9. Quel esprit poétique,mais une image comme celle là se fait en pose longue ? Juste pour vérifer mes petites connaissances avec un flash numérique ou autre?

  10. Le flash dans ces cas là ne sert à rien :sa portée n’est que de quelques mètres. C’est donc une pose longue, mais pas tant que ça (1/20°) car j’étais à 1100 ISO — il aurait été préférable de diminuer la sensibilité et d’augmenter le temps de pose pour optimiser la qualité de l’image.

  11. ah, oui je crois que plus de temps de pose aurait été préférable et les iso aux bords de l’eau.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.