20 Commentaires
  1. Une atmosphère irréelle très bien rendue par le traitement doux. j’aime beaucoup la composition avec ces différents plan de personnages qui s’estompent au fur et mesure et la grande place laissée au ciel pris dans la brume.
    une très très belle photo pleine de mystère.

  2. Au premier regard je n’ai pas vu que l’on entrait dans cette image les pieds dans l’eau. Ce personnage assis qui semble à l’affût de lui-même offre une belle opposition à la danse de autres personnages en mouvement. Belle.

  3. C’est autour du personnage assis que s’articule le reste et c’est vraiment très beau, bravo, F

  4. Merci à tous les trois .

  5. Les personnages semblent s’évaporer: troublant

  6. Irréel (idem Laetitia), fantomatique et très doux en même temps : la brume est une météo fantastique pour un photographe !

  7. Un moment irréel et magique .Une très longue ballade sur cette immense et belle plage au milieu de ces personnages qui apparaissaient et disparaissaient au gré de la brume ,avec une impression étrange de se sentir presque invisible aux yeux des autres ,à tel point que le promeneur a vite pris le dessus sur le photographe…

  8. Une atmosphère irréelle et inhabituelle pour une photo de plage
    On a l’impression que l’image s’efface peu à peu.
    J’aime cette ambiance.
    @+

  9. Une vision du Paradis , ou un tragique ballet humain ? Très déroutant en tout cas.

  10. Étonnant et original!

  11. Tu marchais sur l’eau Henri ? 😉
    Image d’une inquiétante douceur, je dirais même flippante !

  12. Merci à tous .
    @ Irène non je ne marche pas encore sur l’eau 😉 , la mer est bien plus loin au fond de la brume , c’est certainement les traces dans le sable au premier plan qui te fond dire çà, ainsi qu’à Olmar et vu ta dernière publication, je comprends que cette douceur te fasse flipper :-).
    Photo prise sur de la grande plage d’Essaouira , où les familles se retrouvent le we pour se promener et les jeunes pour jouer, ce n’est peut être pas le paradis mais c’est loin de l’enfer de certaines de nos plages du sud en plein été, et après une petite demi heure de marche tu es presque seul sur la plage.

  13. Ca me fait penser à des limbes cotonneuses.
    Une belle image apaisée et comme le dit irène un peu inquiètante, comme si tout ces gens pouvait à n’importe quel moment s’évaporer pour ne plus jamais revenir.

  14. Scène très photogénique, d’autant plus étonnante qu’Essaouira est souvent balayée par un vent violent qui chasse la brume.

  15. en somme: l’apocalypse (version paisible)

  16. La brume serait-elle un allié précieux pour la photographie humaniste ?
    😉
    La foule est remarquablement saisie, presque sans amalgame et avec une douceur effectivement inquiétante !

  17. merci à tous les 4.
    @ Alain-michel la brume est une alliée précieuse de tous les photographes humanistes ou paysagistes.

  18. J’aimerai avoir cette photo chez moi 🙂

  19. “Tous les passants s’en sont allés… ” Superbe!

  20. Superbe.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.