8 Commentaires
  1. C’est poétique, peu de chose finalement et en même temps c’est une vision des choses rassurante que ces deux oiseaux posés sur un fil. Deux notes sur une partition silencieuse, et aussi la fraicheur du matin quand la brume est épaisse et diaphane, et la rosée sur l’herbe.

  2. Pour l’avoir un peu pratiqué en panoramique, ce genre d’image, je l’aurais traitée différemment, à savoir que j’aurais totalement ôté toute référence à la terre. Je n’aurais laissé que les fils électriques partant du coin gauche et s’évanouissant en bas à droite. Même mieux, ne pas toucher aux côtés droit/gauche/haut mais simplement remonter la bordure du bas jusqu’à éliminer les bosquets. Minimaliste.

    Que t’chaô.

  3. moi j’aime bien ce cadrage et ce minimalisme , j’aurai juste “tamponner” la branche verticale entre les deux arbres.
    Quant au côté poétique , ces deux oiseaux se tournent quand même le dos , espérons que rapprochement va se faire entre ces deux tourterelles . 😉

  4. La vue telle quelle nous est montrée me convient bien.

    Je perçois la branche entre les deux arbres comme un écho au pylône électrique au loin. Tout fonctionne en couple ici, la terre et le ciel, les oiseaux, cette branche et ce pylône… perchoir des temps modernes.

    Belle photographie.

  5. de mon point de vue le côté droit de l’image très lumineux attire trop l’œil et le détourne du sujet principal

  6. J’aime bien en général le graphisme minimalisme…mais là il y a un truc qui fait que je n’accroche pas…mais je n’arrive pas à dire pourquoi…je vais bien finir par trouver 😉

  7. parfait pour moi 🙂

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.