philippe | photofloue

Animateur de photofloue.net et lavieengris.com. Créateur de Réponses Photo. Collaborateur régulier de Réponses Photo et Sciences & Vie Photo.
15 Commentaires
  1. @ Philippe, évidemment des noirs profonds comme ceux là;il doit bien y avoir un chemin.

  2. Ce contre jour assez fort donne un côté mystérieux à l’image, même si on perd un peu (trop à mon sens) vite la continuité du chemin.

    Techniquement, je suis trouve qu’elle manque un peu de douceur, et m’emmène à penser qu’il ya eu accentuation sur l’image ?

  3. De toutes façons, toute photo a besoin d’une accentuation. Si c’est une jpg, il en a une faite dans l’appareil, si elle est raw c’est au développement. Il y a aussi besoin d’une deuxième accentuation qui sera faite en dernier, en fonction du support (papier, web, rapport d’agrandissement).

    Là j’ai volontairement cherché la dureté, alors qu’une autre interprétation plus douce aurait été possible (j’ai essayé, mais pas convaincu). Elle est dure justement pour jouer sur cette lumière un peu angoissante, et sur cette balafre au milieu du chemin.

    La perte du chemin ne me gène pas, au contraire, car le point focal de l’image c’est cette lumière en contrejour. Si le chemin avait été plus lisible, l’œil aurait pu suivre deux voies différentes et je pense que l’atmosphère aurait été moins forte.

  4. Tout est question de goût personnel, la preuve, ce qui me gêne dans la composition ici, c’est justement la balafre! Elle me barre le chemin mystérieux et attirant que j’aurais envie de prendre!

  5. Personnellement j’aurais supprimé cette “balafre”, pour moi elle est trop au milieu et trop visible elle me gêne…

  6. Et bien, je ne suis pas d’acord avec.. jb81, niala, chris Marry..
    Ne pas jouer avec les densités, ne pas chercher à retrouver ce qui nous a étonné, attiré à la prise de vue est pour moi un non-sens..
    Une photo peut-être parfaitement réussie sur le plan technique et nous ennuyer à mourir.. 😉
    une photo pleine de défauts, un peu comme ici, pardon philippe, avec des noirs dissimulateurs, volontairement exploités devient interessante.. et pourquoi vouloir enlever cette “balafre” qui justement nous questionne.. ?
    pour en faire une chemin.. comme tous les chemins.. ?
    pourquoi vouloir détourner les intentions de l’auteur..
    philippe, vous auriez dû l’appeler “balafre”.. la discussion à ce propos n’aurait pas eu lieu, j’en suis sûre..

  7. Je voulais l’appeler “balafre” ou “blessure”, mais c’était trop évident. On allait alors commencer par ça alors que c’est le point d’arrivée. D’où ce non-titre qui reprend les tags. Et cette balafre est bien la raison du choix de la photo.

    Je n’irai pas chercher flo g sur le terrain des noirs 🙂 mais des détails dans les zones sombre, j’en ai plein sur l’original…

  8. je n’en doute pas une seule seconde.. 😉

  9. j’ai oublié de dire que quand je parle de noirs “dissimulateurs” je parle en fait de noirs “révélateurs”.. je pense que l’un va souvent avec l’autre.. 😉

  10. Evidemment complètement d’accord avec Flo …

    Mais si Philippe, mais si ! 🙂

  11. Je suis tout à fait d’accord avec toi, flo, lorsque tu déclares:

    “Ne pas jouer avec les densités, ne pas chercher à retrouver ce qui nous a étonné, attiré à la prise de vue est pour moi un non-sens..”

    puisque Philippe a été attiré par cette balafre.

    Je voulais simplement dire que chacun (donc le spectateur) a son attirance personnelle, ou son interprétation personnelle, et qu’on peut interpréter ces lieux autrement. En ce qui me concerne, l’image de Philippe me donne très fortement envie d’aller voir “au-delà”, et que cette balafre m’y empêche. Au demeurant, son rendu tonal “dur” me plait beaucoup.

    Je ne partage donc pas son interprétation et c’est tout, aucun jugement de valeur dans cette remarque.

  12. pardon si je vous ai mal comprise niala,et pour ce qui est du jugement de valeur.. je ne sais pas..

  13. C’est curieux mais j’ai l’impression que ce chemin est pavé… mais je me doute que ce n’est pas le cas.
    Cette balafre sombre est curieuse aussi.
    Je suis plus nuancé, si je puis dire, sur le traitement charbonneux de l’image mais j’ai lu que c’est fait un peu exprès, non ?
    Disons que j’aime voir les détails dans une forêt ou bien voir le parti pris des ombres faîtes par les branches comme d’immenses doigts ou tentacules figées.

  14. Un chemin balafré où Flo G. défendait un point de vue qui mérite qu’on s’y attarde:
    “…ne pas chercher à retrouver ce qui nous a étonné, attiré à la prise de vue est pour moi un non-sens… (…) pourquoi vouloir enlever cette « balafre » qui justement nous questionne.. ?pour en faire un chemin.. comme tous les chemins.. ?pourquoi vouloir détourner les intentions de l’auteur..”

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.