Estienne

Apprenti en argentique avec ses labos rouges aux odeurs lourdes de leurs soupes chimiques avant d'évoluer vers le numérique et ses MégaOctets électroniques impalpables et inodores, depuis 50 ans mais toujours Photographe Amateur
31 Commentaires
  1. J’en pense le plus grand bien du regard que tu portes sur ce Pilat, et son paysage pas grandiose , pas sublime et que tu rends très attachant.
    Bravo Estienne.

  2. belle photo qui donne envie de faire une petite balade…avec, bien sûr, l’appareil en bandouillère…;-)

  3. J’aime beaucoup cette photo, simple et pourtant si belle.
    L’impression de se retrouver au cœur de ce sous bois grâce au format qui accentue le calme et la tranquillité du lieu.

  4. Il me semble que le haut était intéressant – mouvement dans les branches…
    Pour moi le cadrage trop serré ne met pas en valeur ce petit chemin qui sent la noisette! 😉

  5. Mais si, Brigitte, il est parfois grandiose mais plus souvent simplement apaisant ! C’est un peu ce que j’essaie de traduire.
    @ Irène : non, vers le haut, il y a la masse noire des sapins qui écraserait mon petit chemin qui sent la noisette. Le cadrage d’origine est d’ailleurs vers le bas et cherche plutôt à s’insinuer sous les frondaisons, comme le chemin … merci de ton commentaire !
    Merci à tous pour vos commentaires !

  6. Très beau paysage classique, détaillé et harmonieux. Rien à dire sur le cadrage, sauf que la photo gagnerait à être vue en plus grand format !

  7. L’automne n’a qu’à bien se tenir !
    😉

  8. L’automne est grandiose dans ces forêts melées, mais alors, pour apprécier, il faut rester en couleurs (cf. sur mon site, galerie “massif du Pilat”) !
    Merci pour les commentaires !

  9. J’aime beaucoup le cadre serré et horizontal, il nous oblige a nous glisser au travers du sous bois.

  10. Belle photo, mais peut être un peu trop “simpliste”… Il manque quelque chose selon moi, mais quoi?

  11. J’aime beaucoup. Calme, sérénité, tranquilité. Mais comme Ben il me manque quelque chose. J’aime bien les paysages habités. Un personnage ou un animal sur le chemin … ?

  12. tout y est, le calme, les gris, les ombres
    j’aime beaucoup

  13. @ Thomas : à cet endroit-là, c’est exactement ce que tu décris : il faut baisser la tête pour passer sous les branches basses des sapins à droite du chemin.
    @ Ben et Emmanuel : lorsque je veux faire des photos, je pars seul ou avec des photographes donc personne à rajouter : désolé !
    A tous : merci des commentaires !

  14. Le paysage choisi est beau mais à mon goût le format retenu n’est pas optimal.
    Ce beau paysage étouffe dans cette lucarne.
    @+

  15. Lucarne : le terme n’est pas faux et chacun voit les choses à sa façon ! Voici l’image originale : à chacun de voir selon sa “lucarne” … avis ?

  16. Eh, bien voilà! Pourquoi toujours vouloir tronquer, une véritable manie! 😉
    Je préfère évidemment la version originale…

  17. La version originale est mieux l’image “respire” 😉

  18. Je préfère également la version non tronquée. Sur la première image présentée, mon regard était attiré vers la gauche, la petite trouée de lumière et le début de la barrière.

  19. La version originale pour moi est la première et non la deuxième car j’ai fait cette prise de vue pour arriver au résultat que je vous présentais en premier lieu. Mais le format du capteur n’est pas modulable selon nos envies d’où le décalage. J’ai souvent une idée très précise au moment du déclenchement de ce que je souhaite montrer !

  20. Moi je confirme mon premier avis, j’aime beaucoup le cadrage de la première version, et rien qu’en prenant une photo on tronque déjà son propre champ visuel , alors pourquoi ne pas aller jusqu’au bout et ne pas se laisser imposer des formats prédéfinis .
    Et je te comprends aussi sur le fait de ne rien inclure d’autre dans le champ, moi aussi j’attends le plus souvent que la vue soit libre plutôt que d’attendre qu’un élément rentre dans le champ, mais c’est peut être que moi aussi je pratique souvent la photo seul, surtout en pleine nature,et que c’est un moment “particulier”.

  21. L’empan de la première version publiée rompt avec le classicisme de la vue forestière, puisqu’il s’agit d’un format plutôt réservé aux rivages…
    Une marine en sous-bois c’est un bon début !
    D’accord avec Henri pour la liberté des formats. La deuxième publiée n’est pas mal mais “déjà vu”. Est-ce mon écran ou les noirs du second pieu ainsi que quelques zones de feuillage sont bouchés ?

  22. plus de mystère dans la 1° version,
    mais j’affectionne le format pano

  23. “La marine en sous-bois” est une catégorie que je pratique et sur laquelle je mettrai désormais un nom! Le plein format respire quand même mieux ici.

  24. @ AMB : Ce dimanche, j’étais parti avec cette idée en tête et j’ai fait plusieurs photos que j’ai traité “en marine en sous-bois”. C’est celle-ci qui m’a semblé la meilleure mais je rajouterai plusieurs autres images sur mon site dans quelques jours
    Après vérification, les zones noires (vraiment noires) sont très réduites mais elles sont bien là où tu les situe !

  25. Un dernier point pour ceux qui respire mieux avec le plein format : je ne cherche pas à vous faire respirer mais plutôt (si c’est possible) à vous couper le souffle !!!

  26. @Estienne. Belle ambition!

  27. Seulement pour rire …

  28. Pour “empan”, faites comme moi, allez sur wikipedia !

  29. Il vaut mieux le retenir [le souffle] pour les poses inférieures au 30/ème !
    😀

  30. Quand je pars tout seul en chasse photo, je trimballe mon pied et je n’hésite pas à l’utiliser même dans des circonstances encore lumineuses pour pouvoir diaphragmer sans trop d’inquiétude quant à la vitesse d’obturation. Je ne suis pas un reporter comme notre Philippe alsacien !

  31. J’aime mieux la version recadrée en panoramique. Je trouve l’image plus élégante, mieux ramassée autour du chemin. Il y a une chose qui est difficile à intégrer dans la composition, ce sont les poteaux de gauche. Trop présents je trouve.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.