Pierre Grave

Passionné de photographie depuis plus de quarante ans, j'apprécie en particulier le portrait et le paysage même si les vues de portes et fenêtres ou celles des salles et terrasses me semblent riches d'évocation d'intimité humaine. La photo est pour moi un moyen d'expression privilégié, une vaine lutte contre le déroulement inexorable du temps et le moyen de faire perdurer des instants de plaisir, d'étonnement ou d'admiration. En ce qui concerne mon matériel photographique, je fais partie des originaux, adeptes de la marque Olympus, tant en numérique qu'en argentique. Pour mieux me connaître, voir mon site: www.PierreGrave.org Matériel: Olympus E3, objectifs: Zuiko Digital, 12-60mm (f2,8), 14-45mm (f 3,5), 40-150mm (f 3,5), macro 35mm (f 3,5), Pancake 25mm (f2,8), 70-300mm (f'-5,6), 9-18mm (f4), flash annulaire Metz, flash Olympus FL-50R Olympus OM2 Spot/program, objectif: Zuiko 50mm (f1,4), Zuiko 28mm (f2) zoom Zuiko 50-250 mm F5, Zoom Sigma 28-70 mm (f3,5-4,5) Je possède aussi un Yashica A 6X6, 80 mm ainsi qu'un Mamiya 645 avec trois objectifs 55, 110 et 150 mm Je viens de compléter cette panoplie par un Fuji X20.
4 Commentaires
  1. Que manque-t-il ? Un ciel plus habillé ? Un cadrage plus dynamique ? Un personnage ?
    Il m’arrive de faire des photos comme celle-ci et je me demande toujours où est le problème. Je pense que, sous pretexte de ne pas abimer un beau paysage, on attend longtemps qu’il n’y ai plus personne dans le champ de tir et que c’est souvent une erreur : un personnage est un élément qui constitue un point d’ancrage. Il met parfois en valeur ce qu’il regarde et pilote ainsi notre chemin visuel.

  2. Quand je regarde les photos de Philippe Schalk par exemple où l’élément humain est fondamental, je pense que j’ai souvent tort de vouloir exclure les personnages de mes photos. J’ai fait des photos d’une épave sur une plage de Bretagne, l’une est très épurée, presque une sculpure sans le moindre soupcon de vie, l’autre est animée par 4 ou 5 personnes et elle est aussi intéressante quoique très différente de la première (cf. sur mon site, dans la galerie “Bretagne”).

  3. Je comprends votre point de vue mais je ne le partage pas, du moins pour cette photo. J’ai en effet attendu qu’aucun touriste ne figure dans ce paysage car je voulais restituer le côté déserté de ce lieu romantique hors saison, la terrasse “pliée” rendant compte de sa vocation touristique et humaine.
    D’un point de vue plus général je pense que l’élément humain dans une image n’apporte une valeur ajoutée que lorsqu’il est en harmonie ou au contraire en paradoxe par rapport au paysage et à ce qu’il dégage comme ambiance.
    Merci pour votre intérêt et votre critique

  4. @ Pierre Grave, je partage entièrement votre point de vue, il ne fallait ici aucun personnage, qu’en au ciel, c’est bien méconnaître les caprices de la météo sur ces lacs, et pour ma part, je trouve la lumière très belle.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.