Eric Boumard-Charrier

Si je photographie en chemin, je sais que j'aurais tenté une part du difficile... « Une respiration, pour moi, un mouvement presque vital, prendre une photo, un geste pourtant démocratisé, généralisé et banal aujourd’hui, sauf pour quelques uns… Des milliers de kilomètres parcourus, de reportages sociaux, à des instants de vie dans la rue, des photos et toujours ce lien à l’appareil, l’œil, une extension de mon regard, un fil tendu . J’observe, j’écoute, je laisse la place à l’instinct, ces moments magiques offerts… Jamais lécher, toujours le plus proche du naturel, de cette vérité à l’état pure…capturer l’instant ! »
10 Commentaires
  1. oh!!! j’adore extra, elle pourrait même faire partie de la série Dans tes yeux…

  2. extra aussi !
    Des amants noyés dans une mer en fusion…. 😉

  3. Oulà ! Ça s’agite et ça multiplie…
    Au delà de vingt-quatre images/s, ce n’est plus de la photo mais du cinéma !
    😀

  4. Le sommeil, dans le vaisseau Nostromo ou dans l’utérine enveloppe ?
    Une belle image, en tout cas, comme toutes celles proposées par cet auteur.

  5. Indéniablement belle. Et très utérine!

  6. L’odeur de la poussière qui recouvre le sol de cette endroit…
    un rideau de plastic stagne depuis des lustres…
    Le point charnière “Dans ma peau”

    merci.

  7. Magnifique !
    Cette photo me fait penser au bébé qui grandit dans le ventre de la mère !
    @+

  8. Beaucoup de mystères à interpréter dans les photos de Eric Boumard Charrier, dans celle-ci comme dans toutes ses autres photos (pas si faciles à trouver… et il doit y avoir un gros “stock” non montré!).
    J’adore.

  9. merci pour les Dentelles d’hortensia …

    cordialement.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.