Cyanotype viré au thé.

Après le slack de Cormac, qui m’a donné l’envie d’essayer.




David T.

La nature est la principale source d'inspiration de mes photographies. En noir et blanc, j'essaye d'avoir une vision plus graphique, alors qu'en couleur, j'hésite moins à être illustratif. Je considère ces deux pratiques comme complémentaires, en espérant, peut-être un peu naïvement, que montrer et faire connaître peut inciter à respecter ou protéger.
8 Commentaires
  1. Très chouette… Un usage du thé qui m’était étranger mais qui donne à réfléchir!

  2. Un beau Lapsang souchong, du bleu à l’ocre pour cette image parfaite pour ce traitement, le fond est magnifique.

  3. Rendu intéressant cela donne envie de s’y mettre 🙂
    @+

  4. Ah oui bien beau ce cyano !!!

    Ch’tits questionnements techniques:
    C’est quoi ton papier?
    Et le thé que tu as utilisé?
    Et enfin, tu es parti d’un néga numérique ou tu as utilisé une autre technique?

    😉

  5. Ce merle s’étonne-t-il de la neige ?
    On attend la recette…
    😉

  6. Merci à tous.

    cormac, dans l’ordre :
    – papier canson Fontenay. Car je n’avais plus de papier aquarelle montval, que j’utilise d’habitude. Le Fontenay est en coton, je ne sais pas si ça change quelque chose au virage, qui a été bien long à venir.
    – le thé (noir), du L…on en sachet, de base, et j’ai bien dû mettre 5 sachets dans mon bac voyant que ça ne virait pas (celui-là a dû baigner la journée, le suivant y est resté la nuit et le résultat est à peu près similaire). Le tien avait viré en combien de temps ?
    Bien sûr le papier prend aussi la couleur, ce qui ne se voit pas trop ici à l’écran sur fond très sombre.
    – pour le négatif, comme toi je crois : image numérique passée en négatif et tirée sur transparent jet d’encre.

    Alain-Michel, presque, le Cincle, c’est un peu le Merle d’eau, et il est devant une cascade. J’ai justement choisi ce tirage pour brouiller les pistes…

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.