Merci de vos avis

1/200 sec f11 iso 200

59mm (24-70mm) – 5D mk2




14 Commentaires
  1. Bienvenue à La Vie en Gris.
    Peut-être un peu trop posée…
    Le mouvement de la rêne est étonnant.

  2. Bienvenue à vous…
    Quand un photographe décline son pedigree:
    1/200 sec f11 iso 200
    59mm (24-70mm) – 5D mk2,
    je pense à Ferré: “Poètes, vos papiers!…”

    Par ailleurs, j’aime bien cette étendue plate qui contredit l’idée du désert comme une suite ininterrompue de dunes… Là , avec cette platitude on a la durée.
    IL manque un morceau du derrière du chameau… La courbe du cul était-elle symétrique de la courbe de la rêne?
    Le regard de ces hommes m’intrigue plus que le nombre d’isos…

  3. Merci pour vos premiers commentaires.
    Je prend la température de cette nouvelle communauté…
    Rien de posé dans l’attitude : ils nous attendent sous une petite brise qui donne une légère courbe à la rêne.
    Le cul du chameau (que j’ai dans mon raw) n’apporte rien à ce que je souhaitais faire exprimer à la photo : l’importance de cette bête pour ces gars ! C’est même un élément de standing pour eux (imaginez la même chose chez nous avec une belle voiture…)

  4. Je trouve ton chameau soit trop coupe soit pas assez ! Le probleme evidemment c’est le monsieur derriere qui t’empeche de couper plus je pense.

  5. Je veux voir les rondeurs du cul du chameau! …et la photo me plaira beaucoup. La fierté se lit dans la pose et le regard. Bienvenue , F

  6. Ce chameau (dromadaire?) n’a que trois pattes ! Il est donc bancal, et la photo s’en ressent. Tout le monde veut voir le cul du chameau, c’est qu’il y a un problème de composition.
    Ce que tu voulais exprimer par ta photo ne m’apparait pas. Je trouve qu’il n’y a pas de choix de point de vue. Les hommes font partie du décor, sans s’imposer, et le chameau non plus. Je vois juste une photo “de vacances”, avec de beaux gris. désolé.

  7. Voir ou ne pas voir le cul du chameau, that’s the LVG photographic question! Le reste est bien sûr tout à fait intéressant et plein de vie.

  8. @Francois Cardi. Si on ne parle pas du cul de chameau on peut penser que l’explication de Bernard T Sur le chameau “élément de standing POUR EUX” est une réponse un peu légère. La suite “Imaginez la même chose chez nous avec une belle voiture…” Non, je n’imagine pas. On n’est pas dans la mafia russe!
    Si on veut vraiment parler de la photo, oublions le cul du chameau. Le regard des “couleurs locales” sur le photographe ne me parait pas relever de la franche sympathie. Je me fais un film ou quoi?

  9. L’intérêt de la photographie, c’est précisément que les regard des “couleurs locales” comme vous le dites Brigitte, est tout sauf celui de “couleurs locales”. Sander affirmait que le sourire fausse la représentation donnée par la photographie. Voilà une illustration très parlante de ce principe. Ceux que vous appelez les “couleurs locales” , pour cette fois, ne jouent pas aux couleurs locales parce qu’il n’y a guère que nous (vous, moi) pour les voir et les vouloir comme ça, peut-être. Ils sont fatigués sans doute et pas disposés à offrir un autre visage que celui que leur condition leur fait à ce moment-là. Sans agressivité aucune; et c’est ce que cette photographie ma paraît dire de la vie.

  10. @ François Cardi. Merci pour votre intervention. Le terme de “couleurs locales ‘ je l’ai utilisé volontairement.
    Ce que le regard de ces hommes dit, me parait plus important que l’expression de la fierté de possession du chameau. C’est même ce qui me paraissait le plus important. Et c’est sans doute le message le plus évident de cette photo.
    J’aime beaucoup Sander.

  11. Perso j’aurai laissé l’arriere train du chameau.
    L’attention des hommes est très belle, la fierté se lit sur leurs visages.
    @+

  12. Tout à fait d’accord avec Kora.

  13. La photo est sympa, mais ensuite le regard accroche sur la patte arrière et là çà devient bancale pour moi.

    Çà m’amuse beaucoup lorsque l’on croit détecter un regard “fier” chez un gars qui ne fait que regarde simplement le touriste en train de prendre sa photo 😉

  14. De la fierté ? Bien au contraire!…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.