Où l’œil vous observe. Ici une tentative de passage nb numérique en stylisant pour essayer de retraduire une sensation presque nocturne du monde mystérieux des coulisses foraines. Artistes troubadours gens du voyage, il y a les lumières vives pour le badaud, et les zones d’ombre d’un monde presque parallèle. Ce qui semble mort n’est qu’en sommeil…




Laurent Pirard

Eclairagiste pour la scène, photographe pour la réalité du monde.
1 Commentaire

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.