… est toujours un “saut long” dans l’inconnu ! 😉




Yvap

Musicien, barbu grisonnant, ça s'impose ici ! 😉 Parisien, me remet à la photo après 30 ans de pause. Pour les fanas de technique : Argentique Minolta SRT-101, XGM. X300s, actuellement XD7 et XD5. 21, 28, 35, 58, 100, 200 mm. Actuellement 24, 45, 85 mm. Scan des négatifs, puis traitement avec CS2. mail : cl.pavy"AT"yvap.net
4 Commentaires
  1. Mais c’est une mise en abîme !
    😉

  2. Comment çà So-long fait une expo et il ne nous prévient pas !? ….
    …. ou comment l’on retrouve une photo encore au sol

  3. Je comprends mieux ce format allongé maintenant, en en voyant plusieurs côte-à-côte. Cela, doublé avec la mise en scène sur bandeau unique noir, donne un espace plus “pointu” tout en étant large, composant une histoire continue, l’histoire de la maladie, de l’isolement, de la faiblesse et dépendance …. alors qu’un cadrage “normal – 24×36” aurait peut-être donné une fenêtre plus fermée et esthétique …. (je ne sais pas si tu me comprends Solong)

    Cette mise en scène me rappelle également celle que j’avais vu au dernier salon de la photo…. une série de photos accrochées directement sur un mur noir, sans cadres. Et sur ce mur étaient également inscrites à la craie blanche diverses informations ou slogans.
    Il faudrait que je la retrouve de suite celle-là.

  4. Wahou!
    Merci Yvap!
    Joli coup d’oeil une fois encore sur cette chorégraphie! Pile au moment où la jambe se cale au bras de l’assistante et où le dos s’arrondit comme en écho à celui de l’aide soignante de la photo de droite. Sous le poids du doute un peu sans doute à cet instant.
    C’est qu’il y en a du chemin du déclencheur à la perceuse…
    Ravi qu’il ait pu me conduire à cette rencontre… 🙂

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.