Bernard Lvq

La photo, un regard au-delà des mots et un partage
17 Commentaires
  1. Une installation extraordinaire qui m’a cloué au sol. Dément, à couper le souffle.
    Expérience intérieure et extérieure à vivre.

    Anish Kapoor voulait que le spectateur soit sous le choc … c’est réussi !
    Il voulait que le spectatuer baigne dans cette couleur rouge jusqu’aux os, car la couleur fait partie intégrante de l’expérience … c’est réussi !

    Courrez-y, courrez-y !
    Surtout un jour de plein soleil !

    Jusqu’au 23 juin

    Montrez-moi un autre regard que le mien !
    Merci à l’avance.

  2. A la différence de Valérie Simmonet (cf VosphotosLibé de cette semaine), vous avez choisi une vue d’ensemble, incluant davantage les visiteurs. Cela humanise plus le sujet (je parle bien du rendu photographique, non de la qualité des sculptures) et reste une prouesse en terme de positionnement des personnes dans le cadre.
    Pour cette raison, je préfère la photo du haut, bien que l’angle de la seconde, ainsi que sa dynamique la rendent très attirante.
    Seulement voilà, en plus de vous regarder de travers quand on a un appareil photo à la main, le public ne se place jamais exactement comme on le souhaiterait !
    ;o)

  3. Alain-Michel, j’en ai bien d’autres encore sur mon site couleur qui sont dans un esprit très proche de celles de V.S. (très belles d’ailleurs) mais je n’avais pas du tout la même foule… bien plus difficile d’isoler un personnage. J’y retournerais un matin ensoleillé c’est sûr.

    Merci à vous deux

  4. Je ne sais comment vous êtes arrivé sur mon site en tout cas merci de vos commentaires et merci de me faire par ce lien découvrir ainsi votre magnifique travail. Vos photos du léviathan m’impressionnent car vous avez su rendre l’atmosphère démesurée tout en restant global et sans tricher sur l’affluence. Cela produit un effet radicalement different des miennes mais je trouve inspirant que l’impression de solitude surtout dans la première y soit encore présente

  5. @ Valérie. Vos photos sont d’une très grande poésie et finesse d’approche.
    Alors un peu de posts de vos photos N&B ici sur LVEG ?

    Pour les autres, n’hésitez pas :
    http://simonnet.aminus3.com/image/2011-05-23.html

  6. C’est touchant de voir se nouer les “liens du maillage”! 😉

  7. Loïs… Tu ne vas pas me dire que tu verses une larme ?

  8. Pour ne pas encombrer l’espace de LVEG, voici regroupées 4 photos, amorce d’une série que l’on peut voir plus complète sur mon autre lien en couleur

  9. Caïman oui!

  10. Est-il possible d’utiliser tous ces visiteurs comme figurants
    pour un remake de Métropolis?
    J’aime bien tes cadrages larges et les jeux de reflets que tu as su capter.Mais l’attente d’un placement intéressant des badauds m’ennuie profondément!D’où ma suggestion de mise en scène.La file d’attente devant le Grand Palais pourrait aussi être reconstituée.

  11. Très belle série, avec une mention spéciale pour la première avec ce grand angle qui donné l’impression d’une araignée géante… Tout à fait d’accord, c’est une exposition assez exceptionnelle. L’artiste joue merveilleusement avec la verrière et les lumières du grand palais, les variations sont quasi infinies en fonction de l’heure, de la luminosité. Un régal, en somme 🙂

  12. @ Loïs. …”Mais l’attente d’un placement intéressant des badauds m’ennuie profondément!”…
    Ta remarque me cloue sur place 😉
    Que faisons-nous en permanence lorsque nous prenons une photo si ce n’est d’attendre le moment idéal ou approchant ? … Trouver le placement des “choses” qui traduise notre émotion, notre réaction à l’évènement.
    Quel aurait été mon intérêt d’attendre un agglutinement sur une de ces photos ? Perturber la vision que j’avais de cette œuvre ?

    L’on ne doit pas parler de la même chose, je n’ai pas du comprendre ta remarque 😉

    @ rvmarec.
    “variations” en effet énormes

  13. @ Bernard: as tu photographié la scène que tu décris à propos de “Leviathan,echo”(j’ai vu des personnes se coller à la paroi/peau/enveloppe de cette matrice et avoir un comportement très « primal », « affectif ») ?

    Ma remarque répondait à AMB qui notait “une prouesse en terme de positionnement des personnes dans le cadre”.

    Quelqu’un a-t-il photographié pendant les nocturnes de 22 heures à minuit? (plutôt qu’en plein soleil)

  14. @ Loïs. Je n’ai pas cherché à photographier les personnes dans cette situation très “intime” bien qu’en public, par contre tu peux aller voir Valérie Simonet

    Nocturnes, sans doute très intéressant aussi.

  15. Il faut que j y aille .

    Beau rendu

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.