4 Commentaires
  1. C’est comme si les étoiles avaient renoncé à briller.

  2. J’aime. Cela m’a toute de suite évoqué Ken Loach. Allez savoir !

  3. les étoiles brillent… il faut juste être présent quand elles brillent ^^

  4. Merci à vous trois! 🙂
    En toute immodestie, je l’aime bien cette photo. Du moins j’y tiens; Avec cette impression d’avoir eu ici l’occasion de fixer ce vague sentiment mêlé qui, en filigramme, depuis peut être “qu’on jeta mon père Noël en bas du toit”**, m’a toujours accompagné autour de ces fêtes programmées… un genre de sentiment de vague tristesse du dérisoire, à l’envers de ce décors où les étoiles brillent justement, une sorte de pendant à ce plaisir que je ne boude pourtant pas à les voir briller, un truc qu’est là et qui s’exacerbe parfois en bouffée… voyez? Peut être aussi justement une réaction à ce “il faut..”, Marie…!
    Comme j’y tiens, j’ai beaucoup hésité, sur le point de vue, le cadrage, le développement… Voici ici quelques étapes de mes errances… et des versions couleur. Je crois aujourd’hui préférer l’option d’un développement plus doux, ouaté… sans aucune certitude, insatisfait toujours…

    **”les illusions perdues” Georges Brassens, chanté par Renaud…

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.