Evry, 2010.




Yvap

Musicien, barbu grisonnant, ça s'impose ici ! 😉 Parisien, me remet à la photo après 30 ans de pause. Pour les fanas de technique : Argentique Minolta SRT-101, XGM. X300s, actuellement XD7 et XD5. 21, 28, 35, 58, 100, 200 mm. Actuellement 24, 45, 85 mm. Scan des négatifs, puis traitement avec CS2. mail : cl.pavy"AT"yvap.net
18 Commentaires
  1. J’aime le regard et le visage de ce jeune homme qui semble déjà passionné par l’instrument.
    J’aime aussi la main du professeur qui vient toucher le bras certainement hésitant…
    L’arrière plan est d’un gris et d’un grain parfait.

  2. Elle est touchante…
    A la manière de ces photos des premiers pas… avec toujours une main dans le cadre pour diriger, guider assister secourir au cas où…
    J’aime beaucoup ses “imperfections”; le regard de l’enfant qui, au contraire d’Ed, ne m’apparaît pas si concentré, hésitant entre l’archet, les consignes du prof et la présence du photographe… On y trouve une grande fierté. Un regard plus concentré aurait été beaucoup plus “conventionnel”. En écrivant tout ça ma conviction grandit que c’est bien par cette ambivalance du regard que la photo est réussie. Le téléscopage des plans au bord droit donne de la consistance à cette salle de cours et traduit bien la maladresse du débutant… Enfin il y a le délice de voir le violon, l’apprentissage et le travail l’emporter sur la culture fast food imprimée sur son sweat…, le réconfort de constater que ces deux là (l’enfant et le violon) ont pu se rencontrer. Ce gamin là entre en résistance…race ready! une image pleine d’espérance..
    Bravo Yvap!

  3. Tout à fait d’accord avec l’excellente analyse du regard, faite par solong !
    Bel instant!

  4. @ Ed, pardon… j’ai eu tord d’écrire “au contraire d’Ed”. J’avais lu “concentré” au lieu de “passionné”…
    “Le regard et le visage”… nous sommes plutôt d’accord! 😉

  5. Belle expression, mais pas vraiment convaincu au-delà de ça…
    Plutôt brouillon et pas très lisible, zones blanches distrayantes, main du prof ni dedans ni dehors, etc.
    Beau témoignage, mais photographiquement pas au niveau Yvapien habituel !

  6. Merci aux autres, mais je suis assez d’accord avec Philippe.
    Personnellement j’y trouve les mêmes faiblesses, mais troublé par les réactions très favorables, je vous l’ai proposée pour élargir le test.
    A vous …

  7. C’est un bonheur de lire les analyses de Solong.
    Dire qu’à une certaine époque l’on “sermonait” ceux qui dissertaient sur les photos… eh bien l’on aurait raté un grand regard et un beau poète !

    Sur cette photo pour moi l’élément essentiel fut cette main qui vient aider et supporter, c’est sur celle-ci que pour moi repose la photo où l’on apprend à cet enfant à tenir l’archet. Pour la tenue du violon l’on verra ensuite 😉

    Après l’on pourrait toujours dire j’aurais fait ci, j’aurais fait ça, dire aussi que la “crosse” si présente me gêne…. mais j’en resterais sur l’intérêt de la main.

    Yvap, je n’ai pas compris à quel test tu voulais nous soumettre.

  8. Eh bien le test des réactions.
    C’est une image que je trouve sympa mais sans plus, pas vraiment aboutie comme Philippe le fait justement remarquer.

  9. Bon, j’ai dit bel instant, je n’ai pas parlé de la qualité technique…
    Ais-je passé le test avec succès ou pas? 😉
    Je trouve plus important de réussir à faire passer une émotion que de faire une photo “impeccable”, si on arrive à réunir les deux, tant mieux…

  10. Elle me plait tout de même beaucoup cette photo, désolée pour le test(j’ai jamais été douée dans les test!), et en recadrant différemment ? En gardant les proportions, couper le manche en longeant le plus près possible la caisse, et éliminer la partie blanche à gauche, ça coupe la main, il est vrai…
    mais elle me plait bien cette photo !

  11. @ Irène : Pour moi aussi l’émotion prime, c’était bien le moteur de cette image et qui apparemment passe bien auprès des spectateurs.
    Maintenant, j’aurais pu tout de même soigner un peu mieux le cadrage, j’ai fait cinq clichés un peu dans la précipitation alors que j’avais le temps, le gamin m’ignorant complètement captivé par ses essais.
    Deux sont mieux cadrées mais l’expression du gamin est moins intéressante … donc …
    Continuons le test ici

  12. J’aime beaucoup l’archet qui semble immense (grand angle je suppose) et qui met bien en évidence le climat d’apprentissage.

  13. Yvap, il n’y a pas de doute pour moi, c’est bien celle-ci que je préfère avec toutes ses (petites) imperfections… 😉
    Tu dis avoir eu tout ton temps, je ne crois pas que le temps y soit pour quelque chose, mais plutôt cet instant qu’il faut saisir et ça ce n’est ne pas une question de temps…

  14. Irène, je parlais du temps (très peu) où je suis resté dans la salle, pas de l’instant qu’il faut saisir et je suis bien d’accord avec toi !
    C’est toute la difficulté de l’exercice, mais il faut pour ça être disponible, à l’affût, ce n’était pas le cas …

  15. Ce qui m’intéresse dans cette photo c’est ce qui se voit le moins: la main qui accompagne le geste.
    Certes elle est un peu loin du centre d’intérêt créé par l’enfant, mais j’aurais peut être insisté sur cette main.

  16. Yvap, on est en effet bien d’accord, mais je trouve que tu as réussi l’essentiel. Tu as capté l’instant de ce regard, qui fait tout l’intérêt de cette photo, donc pour moi tu étais à l’affût et disponible, le reste est secondaire, mais je me répète!…

  17. idem Irène… (cf mon com sur la deuxième version)
    @ bernard: Merci beaucoup…! mais ces commentaires me viennent tout droit des photos, mérite très relatif, celui de recevoir… j’admire les commentaires qui savent en dire autant avec bien moins de mots… il y en a pleins… Quand à “poète”, non vraiment, bien trop de respect et d’admiration pour ceux là pour pouvoir l’accepter. Ne galvaudons pas le terme..! Merci en tout cas… 😉

  18. y a qq chose de frais et de sympa

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.