efde

Bordelais qui shoote quand il peut...
18 Commentaires
  1. Je trouve le cadre claustro. Il n’y aurait pas moyen d’avoir un peu plus de respiration ?

  2. Ben non…

  3. Oui, j’ai eu la même impression que Jay_Dee … très bonne photo mais un peu trop serré à mon gout … après, y’en a qui aiment ça 😉

  4. je tique sur le traitement…

  5. En réponse à Jay_dee et en essayant d’être plus loquace (c’est vrai que deux mots c’est un peu léger) j’ai fait ce choix car l’objet de ma photo était l’enfant jouant avec l’eau, l’environnement ne présentant aucun interêt (même présence d’éléments perturbateurs).
    Je comprend que certains la trouve trop serrée.
    Pour SOLONG, tiquer ? Pouvez-vous dévellloper ?

    Merci

  6. Pardon, developper…

  7. C’est vrai que ce cadrage serré a tendance a enfermer le sujet, de fait la lecture de la photo devient pénible alors que le sujet ainsi que le traitement sont plutôt sympas.

    Peut-être eut-il fallu ouvrir le cadre en fermant le diaph, ça aurait fait disparaitre l’arrière plan.

  8. Sylvain, l’ouverture était à f/4.5, le maximum de cet objectif.
    J’ai apparemment fait le mauvais choix au niveau du cadrage…
    C’est en forgeant…

  9. Tous les goûts sont permis. Pour moi, le cadrage serré est justifié par l’action : l’enfant essaye de se laver un peu la main, tout en appuyant de l’autre sur le poussoir, donnant une attitude verticale conduisant nos yeux du haut vers le centre. Élargir le champ rendrait l’image moins percutante à mon sens, sauf à y intégrer un personnage participant à l’action (une maman qui rouspète ?). C’est vrai que moins de profondeur de champ serait un plus…
    Il n’y a pas de mauvais choix, seulement des opportunités qui nous échappent…

  10. Csikour, je n’aurai pas mieux parlé de cette photo.
    Pour aller plus loin on pourrait dire que le cheminement se fait de la manivelle en haut à droite, à l’eau qui ruisselle sur la main jusqu’à la flaque au pied de l’enfant.
    Dans un cadre plus large, la lecture aurait été toute autre.
    Vous l’avez bien exprimé.
    L’art est subjectif et les situations ne sont pas toujours idéales.
    Merci

  11. efde: on ne peut pas reprocher grand chose à votre photo, si ce n’est son intérêt, et là.. les goûts divergent..
    L’enfant, sa technique pour faire couler l’eau.. ? c’est vrai qu’une maman qui rouspète, on aurait trouvé ça plus drôle.
    Ou alors une découpe sur l’enfant, ses bras.. ou ses jambes. enfin, je ne sais pas: telle que, en tout cas, elle laisse peu de place à notre imaginaire.

  12. efde, pardon, moi qui suis plus souvent trop bavard.
    Je trouve le développement bizarre, avec un cruel manque de matière, de granité sur la peau du tronc et des bras de l’enfant, dans les parties claires, et un excès de netteté des contours. Seuls la chevelure et le visage semblent épargnés…. Je ne sais quoi de lissé et d’artificiel sur la fontaine…

  13. Solong, merci pour vos explications. Je vais publier une version moins dure, peut-être que j’ai eu la main lourde sur la fontaine. En ce qui concerne le tronc et les bras, j’ai volontairement eclairci la zone, des tâches claires sans pixel apparaissant sur les bras. Je n’ai pas su comment faire autrement. Par ailleurs, le fait que les contours semblent aussi nets, je suppose que cela vient de la profondeur de champ.
    Flog, il me semble évident après avoir regardé vos photos que nous ne recherchons pas les mêmes choses. Vous êtes dans l’abstrait, l’imaginaire.
    Il y a beaucoup de photos, de portraits sur ce blog qui sont très belles. Si on leur demande de laisser de la place à l’imaginaire, il y en a beaucoup moins.
    Ne peut-on pas regarder les choses simplement sans systématiquement tout intéllectualiser? (cela ne veut pas dire que je n’apprécie pas ce que vous faites…)

  14. solong, voici une nouvelle version

  15. efde, imaginer un peu d’espace autour de cet enfant ne relève pas d’une démarche intellectuelle.. 😉

  16. efde,j’ai un peu les globules qui s’échauffent; tu aurais du choisir la fontaine du jardin public, la fontaine n’est pas droite, un coup de peigne aurait donné une certaine classe à ce cliché et puis on voit bien qu’il n’est pas tranquille, il veut vite se nettoyer; je trouve son torse trop propre,un beau splash sur sa blanche et tendre peau,aurait eu plus d’intérêt; et sa mère…!.avec les 7 frères et soeurs…
    J’aime le visage de ce petit qui traduit son inquiétude et sa détermination..un vrai moment psychologique..

  17. anneM : rien n’est parfait dans ce bas monde…
    Quand au jardin public, il m’aurait fallu une autorisation de la mère, du père, du gardien du parc, du maire…
    C’est plus simple comme ça.
    Et puis sa mère et ses 7 frères, ça fait un peu conte de Grimm.

  18. Oh, ami photographe sensible je ne parlais pas sérieusement le moins du monde. tu sais bien que ce cliché est un de mes préférés; J’avais lu beaucoup de critiques, pas seulement sur toi, et je trouve que y en a des qui sont..pas gentil, un peu gratuitement; J’ai voulu les caricaturer rien que pour toi et moi.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.