18 Commentaires
  1. J’aime beaucoup cette absence de profondeur, tout est sur le même plan, et les motifs qui deviennent quasiment abstraits. Dommage pour le grillage, mais à moins de se promener avec sa pince coupante…

  2. Délicate roses teintées (de nostalgie) 😉
    Très belle stèle funéraire à l’esthétique si différente de celles dont nous avons la référence en mémoire.

    Tout ici, pour moi, dénote l’abandon, de ces amas de feuilles à ce mélange avec la nature environnante, de cette relégation en bordure de cimetière, jusqu’à cette perte d’identité.
    En tous cas, comme le dit Philippe, ce côté frontal et sur le même plan m’amène à ce ressenti.

    PS. Ces plaques sont-elles colorées (toutes couleurs) ou sont-elles monochromes ?

  3. Bernard, je ne sais que répondre à ton commentaire ne sachant pas si c’est du premier ou du second degré… 😉
    En tout cas, je peux te dire que c’est un dossier de lit abandonné dont le tissu est un camaïeu jaune, souillé et brûlé par endroit…

  4. Premier degré probablement. J’aurais juré que c’était une tombe également.

  5. @ Philippe, je suis assez étonnée, cela me semblait tellement évident que je n’ai pas cru nécessaire de préciser… 🙂

  6. C’est presque du Rimbaud avec ces deux trous qui ressemblent à des points d’impact ou de sortie de balles.

  7. ça doit être culturel : je n’ai jamais vu de stèle de ce genre (ni un cimetière bordé par une telle clôture adossée aux tombes..) et j’ai tout de suite reconnu un ‘tête’ de lit.. Faut croire qu’en Belgique on se couche comme on meurt.. 😉
    Belles tonalités de gris..

  8. Irène, comme Philippe j’ai cru sans aucune hésitation à une pierre tombale.
    Çelà fait donc suite à tes “objets” laissés en abandon dans les sous-bois, au pied des autoroutes ou en bordure de villes.
    Mais ton explication ne change rien à mon ressenti.

  9. Errare humanum est
    Perseverare diabolicum.

  10. J’aime bien vos citations, Lois ! Quant aux deux trous de balle, cela signifierait qu’un homme est décédé, au lit, de morte violente : un rare exploit..

  11. J’ai également pensé à des impacts de balles! Mais c’est peut-être encore plus pervers puisqu’il s’agit apparemment de brûlures de cigarette…

    Merci de vous être arrêtés devant cette “stèle” 😉

  12. Irène et pour terminer avec un brin d’humour et laisser cette stèle reposer en paix :

    Brûlures de cigarette et Prévert ? Gainsbourg ?
    “…Cette chanson, “Les feuilles mortes”
    S’efface de mon souvenir
    Et ce jour-là, mes amours mortes
    En auront fini de mourir…”

  13. Quoiqu’il en soit je la trouve sympa cette photo, pleine d’humour… et le cas échéant, je veux bien une stèle funéraire comme cela…

  14. J’ai eu une révélation cette nuit, grâce à vos commentaires. Je sais enfin pourquoi je suis ici-bas: pour créer des stèles funéraires d’un nouveau genre! Ce pourrait être un bon filon… 😉
    Je me permets cette petite digression puisqu’il n’y a personne…

  15. J’achète ! … ou plutôt j’investis. C’est un secteur d’avenir, 100% de la population concernée, et un marché qui grandit chaque année.

  16. Digression ?
    Cœur de pierre, velours cardinal et stèle molletonnée, Irène que d’imagination !

  17. Et encore un qui croyait que c’était une pierre tombale, et je suis sérieux. Cette photo a au moins le mérite de tromper son public, j’en suis mort de rire 🙂

  18. Superbe !
    @philippe | photofloue : Le marché de la pince coupante est en plein essor,
    après le pare soleil, cela me paraît être l’accessoire indispensable pour tout bon photographe, il faut investir et écrire un article dans “Réponse Photo”.
    Sur l’aure aspect “100/% des gagnants ont tenté ont leur chance” 😉
    “La vie est une maladie mortelle sexuellement transmissible” !

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.