46 Commentaires
  1. Très étonnant, on dirait du Klimt, sans couleurs.

  2. J’aime beaucoup, très évocateur; pourtant pas fan du format; c’est vrai que Klimt vient à l’esprit

  3. Ben moi ça ne me vient pas à l’esprit c’est qui klimt euh c’est irène hum j’aime pas trop les pyranas?

  4. piranhas.

  5. Etrange ce corps qui se liquéfie et qui en perd son enveloppe.
    Çà doit être une sacrée expérience et des sensations hors du commun, incontrôlables ! Perte de repères.

    Pourquoi ce format Irène tu as forcément une explication.

  6. Klimt, c’est un peintre qui imite Irène, et là ce serait plutôt des carpes koï 😉

  7. Jaly, tu pourrais avoir la curiosité d’aller voir sur google, tu tapes Gustav Klimt… Ensuite, il s’agit de Koï et non de piranhas!
    Ceci dit, je n’aime pas trop Klimt…;)
    Bernard, pourquoi faut-il toujours s’expliquer? Le format est une décision et non une technique, cela fait partie de la création; on aime ou on n’aime pas…;)

    Merci pour vos commentaires!

  8. @Irène ça tombe vraiment bien je suis très curieuse.

  9. Ah Irène ; les poissons ont mangé pas mal de pixels.

  10. Ah Irène, pourquoi faut-il s’expliquer ?
    (et je n’ai pas parlé de technique !)

    Tout simplement parce que je suis surpris (pas déstabilisé) et curieux, que nous n’avons pas forcément la même culture, et que si je n’aime pas je veux au moins comprendre pourKoi et le sens que l’artiste a voulu lui donner.

    Eventuellement çà peut faire faire de la gymnastique aux deux derniers neurones qui se dépatouillent là-haut comme ils peuvent avec le peu de bagages qu’ils ont…
    et puis je ne voudrais pas aller dormir et faire une insomnie à cause de cela 😉

  11. là Irène, c’est le trou blanc (le cramé) en plein dans le tiers,qui attire l’oeil,enfin le mien 😉
    çà me déroute du coup!

  12. Tout ce que j’essaie de dire c’est -parlons de la forme pas du format, ni du cramé, ni des pixels! Bernard, le sens ce n’est pas en expliquant pourquoi j’ai privilégié ce format que tu comprendras ce que j’ai voulu exprimer…Et comme je l’ai déjà dit, il ne faut pas tout le temps expliquer, on sent ou on ne sent pas, c’est à toi de faire fonctionner tes neurones!;)

  13. On sent, on sent que se mettre à nu c’est une recherche de vérité, de pureté, le besoin d’enlever (ou de se faire enlever) les souillures, retrouver une virginité dans le bassin des fonds bathysmaux, le retour aux origines, à la mer(e).

    Sentir fait appel à la mémoire d’expériences émotionnelles, penser fait appel à l’apprentissage et à la gestion de connaissances et sensations. Peux-t-on sentir ce qui nous est inconnu ?

    Non Irène, pas besoin d’expliquer plus 😉 pour moi

  14. Bernard, je te trouve mûr pour la mairie de Champignac ! 8)

  15. Pour ceux qui voudraient découvrir Klimt

  16. Irène, mis à part le trou exempt de pixels que je trouve désagréable, quand on offre aux regards quelque chose de réfléchi, et en même temps évanescent, basé sur nos sens, tu ne peux pas échapper à la comparaison avec Klimt et pour le format, et pour ce visage coincé au bord de l’image.. et toujours dans cette idée je l’ai mise sur mon écran, ai tenté une verticale avec deux espaces blancs, verticaux, de part et d’autre.. et l’ai légèrement foncée..
    tu vas me dire.. mais de quoi elle se mêle.. tu as certainement raison.. 😉 mais son visage prend une ampleur qui lui va si bien !!
    pardon de cette incursion 😉

  17. @ Bernard, le tête c’est évidemment moi, tu l’as bien compris! Tu vois que tes neurones fonctionnent, pour le reste de ton développement, je ne sais que dire, c’est bien pour ça que je fais des images…

    @ Flo, cette image est loin d’être parfaite, elle n’est pas très récente, et le matériel n’était pas d’un top niveau!
    Je serais curieuse de voir ce que tu as pu en tirer, bien que la verticale, j’ai vraiment des doutes…

  18. tu peux me donner ton mail ?

  19. Oui Flo, mais je te l’envoie via mail.

  20. Assez charmée par cet abandon ophélien.

  21. J’aime bien l’idée, l’atmosphère.
    Par contre ce format tellement étriqué est pour moi complètement gratuit, sans rapport avec le sujet et ce qui est montré, dommage …

  22. Très picturale cette image mais ce n’est pas une peinture mais une photographie et c’est sans doute pour cela qu’elle me met mal à l’aise . En effet, je ne peux pas m’empêcher de voir le visage de cette femme comme celui d’une morte…

  23. Yvap, tu vois entre nous, moi je l’aurais dit avec des fleurs 😉

    Yvap, tu veux m’envoyer où ? Spir.. Koi 😉
    http://champignac.hautetfort.com/

    Philippe, dommage qu’il n’y ait pas un onglet “salon à palabres”

  24. @ Patrick, je me répète, c’est un autoportrait. La vie est le chemin vers la mort, alors pourquoi l’ignorer?
    “La gratuité du format, sans rapport avec le sujet…” et puis quoi encore? 😉

    Encore merci pour toutes vos remarques!

  25. T’en veut encore Irène ?
    Sujet (pour moi, tes obsessions et ressorts personnels je ne les ai pas et il ne m’intéressent pas, je fais avec ce qui m’est donné à voir, point !), donc : Une femme alanguie dans l’eau courante, la nature, de la lumière … Tout cela a besoin d’espace, de respirer.
    La vision “trou de serrure” utilisée/proposée est donc pour moi contradictoire …
    C’est mon avis, argumenté, et je le partage ! 😉

    Maintenant si ta vision ne correspond pas à la mienne, ou plutôt si la tienne ne passe pas auprès du spectateur, et que tu tiennes absolument à ce qu’il l’épouse, la forme est peut-être en cause …

  26. Irène, la mort je ne l’ignore pas pour la côtoyer tous les jours et pour avoir vécu des situations où elle était massivement présente…Cette photo me met mal à l’aise parcequ’elle me renvoie à ces situations…Au travers de mon commentaire, je ne faisais qu’exprimer un ressenti à la lecture de ta photo dont j’apprécie par ailleurs la qualité “technique”…

  27. Je ne vois pas Klimt, je vois “Ophélia” de Millais…
    Très belle image Irène. Surréaliste et réaliste à souhait…

  28. “- Et le Poète dit qu’aux rayons des étoiles
    Tu viens chercher, la nuit, les fleurs que tu cueillis ;
    Et qu’il a vu sur l’eau, couchée en ses longs voiles,
    La blanche Ophélia flotter, comme un grand lys.”
    Rimbaud

  29. Eh bien Irène, tu vois quand tu veux 😉
    La version couleur, avec un angle totalement différent, dégage une atmosphère (due aux couleurs traitées aquarelle) pleine de sérénité et non pas la tension sur laquelle j’ai hésité ici (tirage dur), même si la proximité des poissons serait presque un signe portant à l’apaisement.

  30. @ bernard lev:une mention spéciale pour l’expression “le bassin des fonds bathysmaux”! Bien qu’elle évoque les grandes
    profondeurs (gr. bathus) elle n’a aucune signification!
    Magnifique pataquès. 😉

  31. Bien vu Loïs ! 🙂
    En donnant l’orthographe exacte on le comprend encore mieux : “fonts baptismaux”.

  32. Il est l’heure d’aller se coucher les enfants, autrement demain….

    Le français c’est une chose, une vision oxymorique une autre 😉 … j’aurais pu tout aussi bien dire : un bassin aux “limites abyssales”

    Bon, je vous expliquerais un jour.

  33. Arrêtez de faire les malins! Ce ne sont que deux fautes d’orthographes…

  34. Merci pour le lien, notre préférée : spectrale.
    Votre travail est captivant…

  35. @ Gimili et tinange,
    Merci beaucoup 🙂

  36. Le choix de la carpe Koï est-il simplement esthétique ou lié à sa symbolique au Japon et en Chine? Merci.

  37. @ Loïs, je suis tout simplement fascinée par ces poissons et leurs nombreuses représentations dans l’art oriental…

  38. Ca me fait plutôt penser ( et c’est un compliment!) à Ophélia de John Millais… en plus lugubre

  39. Bonjour Irène je découvre cette photo avec beaucoup de retard , mais je suis nouveau ici. j’aime beaucoup cette association de la mort et des carpes Koï , qui elles sont symbole de longévité…nous avons donc un point en commun la fascination pour ces superbes carpes. j’en ai moi même une de tatouée sur tout l’avant bras , mais bon la n’est pas la question , je découvre une autre facette de votre travail, après avoir longuement parcouru votre série ” derrière la vitre”. a bientot

  40. Merci Henri M!
    A quand une photo de ton tatouage? Sérieusement, je crois cela ferait un excellent sujet photographique…

  41. bonjour Irène j’y ai déjà réfléchit ,ils m’ont déjà inspirés ( oui j’en ai plusieurs ) des Haikus alors peut être un jour … 😉
    ps: c’est plus calme ici …

  42. Juste pour évoquer la scène de la cascade dans “Oncle Boonmee (celui qui se souvient de ses vies antérieures)”,palme d’or 2010.

  43. Le lien que tu donnes dans ton commentaire du 7 février 2010 | 13:05 renvoie sur une page de i-Cloud… Est-ce normal ?

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.