10 Commentaires
  1. Bon, décidément, il y a là aussi de la neige dans la télé !

    Chambre d’hôtel,chambre impersonnelle, froide, rien qui accroche, qui personnalise, chambre de célibataire ou d’homme en déplacement pour le boulot 😉

  2. Le titre le dit : chambre d’hôtel, ou de motel.
    J’adore ce style de photo et tout ce qu’il véhicule (errance, roman noir, jazz..).
    Dans ce style que j’aime, la photo me paraît très réussie grâce à la mise en abîme que constitue la vision du reste de la chambre dans l’écran noir du téléviseur.

  3. Un comprimé de magnésium? 😉

  4. j’aime énormément l’idée, même si elle n’est pas neuve .. le reflet de la chambre impersonnelle sur l’écran.. j’apprécie un peu moins tout le côté gauche de la photo, lisse, sans un détail ( tu l’a modifiée ? ), alors que le reste est sous le signe du grain.. ce qui ne me déplait pas, au contraire.
    un peu de recul, peut-être, ne serait-ce que pour avoir un morceau de rideau ?
    connais-tu une photo de d’Agata ( cherches sur son site, tu vas surement la trouver, elle est en n&b). Il est assis sur un lit, son reflet dans une glace d’armoire, une télé allumée, et un affreux papier genre tapisserie au mur: elle est formidable..

  5. Merci pour vos encouragements.

    @Bernard : bien vu, j’étais en déplacement et j’ai fini ma journée dans cette chambre d’un hôtel pourtant d’une grande chaine.

    @Flo : le côté de gauche de la photo est tel quel. c’est dire le décor et c’est aussi ça qui m’a intéressé. Le vide, l’absence, le reflet dans la télé dans lequel justement je ne voulais pas apparaitre pour renforcer cet aspect impersonnel, sans vie.

    J’ai effectivement vu la photo d’Antoine d’Agata que comme toi j’aime beaucoup. Toutefois elle ne raconte pas, à mon sens, la même histoire que la mienne. Il y apparait de la vie, il y a un côté solitaire, un peu voyeur, un peu glauque, malsain.

  6. Joli traitement à la serpe. Du grain, du contraste, pour souligner le propos. J’aime beaucoup ces moments de solitude, propices aux photos qu’on fait en déplacement.

  7. je comprends Sylvain, ce que tu me dis à propos de ta photo..
    Pour d’Agata, je n’imagine pas le côté malsain.. solitaire, affreusement triste, oui..
    en tout cas les chambres d’hôtel sont un terrain de jeu formidable: il y a un amateur: Patrick Flandrin, que tu dois retrouver aisément par Google, qui a fait un grand travail sur les chambres d’hôtels, assorti de textes très intéressants aussi.. si le coeur t’en dit.. 😉

  8. J’aime beaucoup cette image, le traitement “à la serpe” pour reprendre l’expression de Nicolas, pour ce qu’elle transcrit, me renvoie, me raconte…

  9. @ flo g
    Je n’ai pas osé faire référence à Patrick mais bien sûr, le coeur y était… 😉

  10. Belle photo, ça me fait penser aux road movies à la Wim Wenders. J’aime beaucoup de type d’ambiances et une sorte de blues qui va avec

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.