.
Rue Mouffetard, Novembre 2009.

Sirotant mon café à la devanture du Verre à pied, une douce voix au fort accent du sud me sort de ma torpeur en disant “Vous avez du feu s’il vous plait ?”.
En tendant mon briquet je découvre une fine silhouette élégante et juste un rideau clos sous son bonnet. Elle allume sa cigarette, et comme machinalement je prenais mon appareil, écarte le rideau et découvre deux yeux noirs me fixant droit dans les miens qui sans un mot disaient clairement “Allez prend la photo !”… Clic ! … Comment résister ? 😉
Je tente : “vous êtes italienne ? ” et elle : “Non non non ! Sicilienne !” 🙂

Quelques paroles plus tard … voir photo suivante …




Yvap

Musicien, barbu grisonnant, ça s'impose ici ! 😉 Parisien, me remet à la photo après 30 ans de pause. Pour les fanas de technique : Argentique Minolta SRT-101, XGM. X300s, actuellement XD7 et XD5. 21, 28, 35, 58, 100, 200 mm. Actuellement 24, 45, 85 mm. Scan des négatifs, puis traitement avec CS2. mail : cl.pavy"AT"yvap.net
13 Commentaires
  1. ah la la… quel séducteur cet Yvap !

  2. Ah les siciliens… Tous les mêmes… Il faut ne pas être italien pour les confondre avec des italiens 😉 Noi lo sappiamo tutti che loro non sono italiani !!
    Beau portrait même si elle en joues beaucoup! Mais ça donne du charactère au sujet.

  3. Beau portrait, quel regard puissant.
    Bravo 🙂

  4. Quel regard, bravo !

  5. Très bonne prise, bravo!

  6. ben la drague d’yvap çà donne !

  7. Quel regard!…

  8. Merci à tous.

    @ locialbi : Oui ! elle savait très bien ce qu’elle voulait !
    @ Marie et tinange : Moi je me laisse faire … 🙂

  9. un regard brûlant, du sud.. 😉

  10. Quel beau regard perçant ! 😉 Bravo Yvap!
    j’aime bien aussi l’effet de la fumée.
    dommage juste que l’on puisse pas voir entièrement la position de son bras droit…mais j’imagine que tu ne pouvais pas tout prévoir à cet instant précis! 😉

  11. Eh non Hodie !
    Tout ça s’est passé en quelques secondes, de plus elle était tout près, 1m environ, et moi coincé le dos contre le mur, pas de recul, tu connais l’endroit. Pas le temps de changer d’optique dans ces “instants fugitifs”, on fait avec ce qui est sur le boitier, un 45mm en l’occurrence.
    D’où également le cadrage serré de la suivante.

  12. Ahùù C’est un peu comme si on confondait une Bretonne et une Normande ….
    🙂

    Echarpe, main , clope, regard, le regard circule bien entre ces éléments. Le regard est intense. A la limite, je m’étonnes que vous soyez encore en vie …. Bravo pour ce clic au bon moment.

  13. Splendide…regard, courbe de l’écharpe et fumée apporteraient presque le mouvement.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.